Oh non, pas le Nigéria, on voulait l'Argentine

Oh non, pas le Nigéria, on voulait l'Argentine

Photo Icon Sport

Un match nul face à l’Equateur, c’est tout ce qu’il manquait aux Bleus pour valider leur première place du groupe E. Un fauteuil de leader qui permet à l’équipe de France d’éviter l’Argentine, vainqueur de son côté du groupe F, dans lequel le Nigeria s’est également qualifié pour les huitièmes de finales. Les Super Eagles affronteront d’ailleurs les hommes de Didier Deschamps, lequel a déjà identifié les forces de son prochain adversaire.

« J’ai déjà vu jouer le Nigeria et on va encore les regarder d’un peu plus près. C’est une équipe évoluant avec un bloc solide, qui a des aptitudes à bien défendre avec un très bon gardien mais aussi de la qualité et de la vitesse devant, a énuméré le sélectionneur tricolore en conférence de presse. Ce sera forcément un match difficile, mais ça va l’être pour tout le monde à ce stade de la compétition. » Un adversaire si dangereux que Karim Benzema aurait préféré rencontrer l’Albiceleste : « Personnellement, j’aurais préféré jouer contre l’Argentine. Après, comme je l’ai dit, il faut gagner, ne penser qu’à gagner et ne pas regarder l’adversaire ». A moins que l’attaquant du Real Madrid soit impatient d’affronter le Barcelonais Lionel Messi…

Share