François Hollande contre les footeux, Riolo défend le Président

François Hollande contre les footeux, Riolo défend le Président

Photo Icon Sport

Depuis la publication de ses propos sur les joueurs de l’équipe de France, François Hollande reçoit de nombreuses réponses.

Une polémique dont le Président de la République se serait bien passé, d’autant que c’est toute la planète football qui manifeste sa colère. Mais de son côté, Daniel Riolo a plutôt défendu le chef de l’Etat en dénonçant l’hypocrisie de tous ses détracteurs qui n’ont pas tenu compte du contexte de ces déclarations.

« Au moment où Hollande dit ça, on sort de 2010 et 2012. Je ne vais pas revenir sur la période. Mais à moins d’être absolument malhonnête, on sait bien que son propos est alors admis partout, a rappelé le consultant de RMC. Ses mots sont ceux de Deschamps, de Blanc, de tout le foot français à cette époque, la FFF, le DTN… Ah, mais quand c’est dit en famille, c’est bon. Venant de l’extérieur c’est interdit. Notre foot n’aime pas qu’on se mêle de ses affaires. C’est peut-être aussi pour ça qu’il marche à ce point à l’envers. »

Riolo et « la jeunesse banlieusarde »

« Derrière les propos du Président, on sent bien qu’on tourne toujours autour de la même chose. A travers les footeux, certains sentent que c’est la jeunesse banlieusarde qui est visée, a-t-il estimé. (...) Au lieu de s’élever contre des propos hors contexte qui commencent, en plus, à dater, notre famille ferait bien de régler les multiples problèmes qui sont devant elle. D’abord si Hollande a dit ça, à cette époque, c’est aussi parce que nos dirigeants sont incapables de tenir leur institution (clubs ou fédé), et ça, ça n’a pas évolué. » Il est vrai que le foot français a d’autres soucis plus importants que les propos de François Hollande en 2012…

Share