Deschamps a fait fausse route avec Ribéry dénonce Larqué

Deschamps a fait fausse route avec Ribéry dénonce Larqué

Photo Icon Sport

Arrivé blessé après un mois de mai passé sur le banc de touche, Franck Ribéry n’a pas pu effectuer le moindre entrainement depuis le début du stage des Bleus, et a fini par déclarer forfait ce vendredi. Une absence qui sera certainement difficile à digérer pour le joueur du Bayern Munich, et qui va faire beaucoup de mal à l’équipe de France, le troisième du classement du dernier Ballon d’Or ayant bien souvent évité le pire aux Bleus lors de la campagne éliminatoire pour le Mondial. Néanmoins pour Jean-Michel Larqué, le pari sur la présence de Franck Ribéry était perdu d’avance et Didier Deschamps a fait une belle erreur en convoquant l’ancien marseillais et en tentant le tout pour le tout jusqu’au bout pour essayer de le faire disputer le Mondial. 

« Didier Deschamps a annoncé un échec. C’est la fin d’un feuilleton et l’échec de la remise sur pied imaginée, rêvée, virtuelle de Ribéry. C’est un échec. Il n’a même pas pu participer à l’épreuve majeure, l’entraînement collectif de ce vendredi. Il s’est blessé lors d’un entraînement individuel. Il n’a même pas pu aller jusqu’au bout des tests. Je comprends Didier Deschamps. C’est un échec pour lui. Je pense qu’ils ont tout tenté. Les choses ne sont pas allées au bout. Mais je pense que Didier Deschamps s’était peut-être fait à l’idée que ça pouvait passer, à un moment ou un autre. Il a imaginé que ça pouvait le faire avec tous les efforts déployés. Mais ça ne l’a pas fait. Et s’ils avaient récupéré Franck Ribéry, dans quel état aurait-il été après six semaines de demi-entraînement, 78 minutes sur le terrain au mois de mai et un dernier match entier qui date de mi-avril ? A 50%, c’est déjà très généreux », a expliqué le consultant de RMC, qui doit pourtant voir que, lorsque les meilleurs joueurs des sélections sont concernés, tout est fait en général jusqu’au dernier moment pour tenter de les faire participer à une Coupe du monde, comme la Colombie avec Falcao, l’Espagne avec Diego Costa ou encore le Portugal avec Ronaldo l’ont montré ces dernières semaines. 

Share