SL : Le Real Madrid garde les clubs italiens et anglais en otage

SL : Le Real Madrid garde les clubs italiens et anglais en otage

Dans un entretien accordé au journal AS, Florentino Pérez a affirmé que les clubs fondateurs de la Super Ligue ne pourront pas quitter le projet si facilement.

Rarement une annonce n'aura autant secoué le monde du football. Face à l'officialisation de la création d'une Super Ligue européenne, compétition semi-fermée et réservée aux clubs les plus riches, l'Europe s'est mobilisée. Entre supporters dans les rues ou acteurs du football s'opposant publiquement au projet dans les médias, la SL a été mise à mal avant même son premier match. Conséquence, face à la pression populaire, de nombreux clubs se sont tout simplement retirés du projet. Parmi eux, les six clubs anglais (Manchester United, Manchester City, Chelsea, Liverpool, Arsenal, Tottenham) ou encore l'Inter Milan. Pourtant, Florentino Pérez persiste et signe : les clubs engagés ne pourront pas quitter le projet si facilement.

«  Je n'ai pas besoin d'expliquer ce qu'est un contrat contraignant, mais effectivement les clubs ne peuvent pas partir. Certains d'entre eux, en raison de la pression, ont dit qu'ils partaient. Mais ce projet, ou un projet très similaire, ira de l'avant et j'espère très bientôt. Ils ont pris du temps pour réfléchir, tout comme les 12 clubs. Si nous devons faire des changements, nous le ferons, mais la Super League est le meilleur projet auquel nous ayons pensé » a expliqué le président du Real au journal AS. Une longue bataille juridique s'annonce, alors que les clubs ayant quitté la Super Ligue pourraient bien avoir à payer des indemnités XXL aux autres clubs fondateurs comme le Real Madrid et la Juventus. Malgré le retrait des clubs anglais et les menaces de l'UEFA, Florentino Pérez a reçu le soutien de Joan Laporta, nouveau président du FC Barcelone. Si le projet est en stand-by à l'heure actuelle, rien n'indique qu'il sera définitivement oublié. Connaissant Florentino Pérez, nul doute que le projet Super Ligue n'a pas fini de faire parler.