CdM : Les Pays-Bas effrayés par la Turquie !

CdM : Les Pays-Bas effrayés par la Turquie !

Icon Sport

Les Pays-Bas pensaient bien tenir leur ticket pour le Mondial 2022 samedi soir, mais le match contre le Monténégro a mal tourné et désormais la Turquie et la Norvège talonnent la formation de Van Gaal.

En déplacement à Podgorica pour valider leur ticket pour la prochaine Coupe du monde, Memphis Depay et ses coéquipiers pensaient avoir fait le plus en entamant les dix dernières minutes du score avec un avantage de deux buts grâce à un doublé de l’ancien Lyonnais. Mais dans un scénario incroyable, le Monténégro revenait au score et privait les Pays-Bas de sa qualification. Sur le papier, les Néerlandais ont l’avantage puisqu’ils ont deux points d’avance sur la Turquie, qui a atomisé (6-0) Gibraltar et sur la Norvège, qui doit se mordre les doigts d’avoir concédé le nul contre la Lettonie (0-0). Mais l’évolution de l’épidémie de covid fait que pour le dernier match décisif contre la Norvège, mardi soir, les Pays-Bas joueront devant des tribunes totalement vides à Rotterdam, les élus néerlandais ayant resserré la vis suite à l’augmentation énorme des cas. Dans le même temps, la Turquie se déplacera à son tour au Monténégro. Nombreux sont ceux qui du côté néerlandais craignent un scénario catastrophe avec une victoire de la Norvège et de la Turquie, deux résultats qui élimineraient totalement les Pays-Bas.

La Turquie et la Norvège terrorisent les Pays-Bas

Une hypothèse que la presse néerlandaise évoque sans détour au lendemain du nul concédé par les Oranje. « Un match nul contre la Norvège dans un Kuip vide est suffisant pour avoir un billet pour la Coupe du monde. Si les Pays-Bas perdent et que la Turquie ne gagne pas contre le Monténégro, on est condamné aux barrages. Mais il y a aussi un scénario apocalyptique absolu. Si les Pays-Bas perdent mardi et que la Turquie gagne, nous serons troisièmes et on ne parlera plus du Mondial », constate le quotidien Het Laatste Nieuws. Pour Louis Van Gaal, sorti de sa retraite pour qualifier son équipe nationale, l’heure est grave. « Nous avons fait un cadeau à la Norvège. Ils viennent maintenant vers nous avec une confiance fantastique et nous, nous devons éliminer une gueule de bois », a confié le sélectionneur des Pays-Bas, déjà la cible de très nombreuses critiques pour son absence de réaction samedi soir lorsque les choses ont commencé à mal tourner au Monténégro.