Brésil : Neymar mis sous pression par Mbappé

Brésil : Neymar mis sous pression par Mbappé

Icon Sport

Meilleur buteur de la compétition et auteur d’un match XXL face à la Pologne, Kylian Mbappé réalise un début de Coupe du monde extraordinaire.

Avec cinq buts au compteur dans cette Coupe du monde 2022, Kylian Mbappé a d’ores et déjà marqué les esprits. A lui seul ou presque, l’attaquant du Paris Saint-Germain fait de la France l’un des grands favoris à la victoire finale au même titre par exemple que le Brésil. Les coéquipiers de Neymar seront justement en lice ce lundi à 20 heures avec un huitième de finale qui parait largement abordable face à la Corée du Sud. Ce match devrait logiquement être celui du grand retour de Neymar, absent contre la Suisse et face au Cameroun en raison de son entorse de la cheville. Avant le huitième de finale de la sélection auriverde, la pression est grande sur les épaules de Neymar. Et il ne faut pas compter au Brésil sur le soutien de la presse nationale pour le meneur de jeu du PSG qui s’est au contraire vu infliger une pression énorme de la part du journal UOL Esporte.

Neymar comparé à Mbappé et à Messi

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NJ 🇧🇷 (@neymarjr)

Pour le grand journal brésilien, les prestations impressionnantes de Kylian Mbappé avec la France mettent une pression énorme sur les épaules de Neymar. « Mbappé et Messi brillent et mettent la pression à Neymar. [...] Tous deux sont coéquipiers de Neymar au PSG. Et avant la Coupe du Monde, le Brésilien semblait être celui qui était le mieux en forme physique et technique. Je doute que le brio intense de ses partenaires offensifs ne le rende pas anxieux et, d’une certaine manière, sous pression » écrit le journal brésilien dans son édition du jour à quelques heures du match entre l’équipe du Brésil et la Corée du Sud en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Autrement dit, Neymar est dans l’obligation de répondre à Kylian Mbappé et à Lionel Messi en portant le Brésil sur ses épaules. Une drôle de pression pour un joueur revenant à peine de blessure.