TV : Canal+ répond très brutalement à la Ligue 1

TV : Canal+ répond très brutalement à la Ligue 1

Photo Sylvie Lancrenon / Canal+

Le patron de Canal+ a clairement fait savoir à la LFP et aux clubs de Ligue 1 que les négociations ne seront pas faciles pour le paiement éventuel des droits TV.

Invité ce lundi d’Europe 1, Maxime Saada a démontré qu’il prenait à cœur le dossier des droits TV que Canal+ devait payer dimanche à la Ligue de Football Professionnel. Et même si le dirigeant de la chaîne cryptée reste ouvert aux discussions, ses propos ont été très sévères à l’égard de la LFP et des dirigeants de L1, Maxime Saada ayant clairement en travers de la gorge le choix fait d’attribuer les droits de la Ligue 1 à Mediapro.

Alors, le boss de Canal+ a pris son temps pour bien faire comprendre que Canal+ était droit dans ses bottes et n’était pas prêt à faire le moindre cadeau au football français. « Ce qui est prévu, c'est que quand on n'est pas livré, on ne paye pas, c’est ce qui est prévu juridiquement. On n'a fait qu'appliquer nos droits en réalité. Il n'y a aucun lien dans le contrat entre le nombre de matches joués et le paiement. Il y a des échéances et une mécanique juridique qui implique que quand on n'est pas livré, on ne paye pas. C’est assez classique. Le calcul de la LFP avec ses approximations et son nombre de matchs en plus d’être faux n’est même pas pertinent. Il n’y a rien dans le contrat qui fait le lien avec la mécanique évoquée par la Ligue (…) Nous on n’est pas une banque, ma responsabilité c’est d’assurer la pérennité du groupe Canal qui lui aussi subit la crise. On a la moitié de nos canaux de vente qui sont fermés (…) Nous n’avons pas à assurer la trésorerie des clubs de foot français, on applique un contrat et la loi, c’est assez simple. Je le redis, quand on n’est pas livré, on ne paie pas. On a 50 droits sportifs dans différents pays, et on ne va pas faire d’exception pour le football français, c’est partout pareil. Tous les opérateurs ont suspendu les paiements, c’est inédit mais pas exclusif à la France. Le dialogue va commencer avec la LFP, ce n’est pas facile, car on a un contentieux lié à sa décision de déplacer les matchs dans la semaine sans demander. On a une relation compliquée et on n’a pas oublié quand le résultat de l’appel d’offres est tombé (Ndlr : en faveur de Mediapro) les présidents se sont réjouis de la perte de Canal+, on n’a pas oublié tout ça », a confié Maxime Saada. Bon courage à Nasser Al-Khelaifi et à la délégation de la Ligue de Football Professionnel.