TV : Canal + coincé par la LFP, ça attaque de partout

TV : Canal + coincé par la LFP, ça attaque de partout

Icon Sport

A une semaine de la reprise de la Ligue 1, il est toujours impossible de savoir qui diffusera et paiera les matchs du lot 3.

Cela concerne les matchs du samedi à 21 heures et du dimanche à 17 heures. Pour rappel, BeInSports avait raflé ces deux matchs pour 330 ME lors de l’attribution des droits TV en 2018 mais la chaîne qatarie avait sous-licencié ce lot à Canal +. Il y a une semaine, la chaîne du groupe Vivendi a transmis une lettre de résiliation de son contrat de sous-licence à son partenaire BeInSports. Mais ce jeudi, RMC nous apprend que BeInSports a décidé de riposter en saisissant le tribunal de commerce pour résiliation illicite. Le président du tribunal doit se prononcer sur le bien fondé de la dite tentative de résiliation de Canal + en début de semaine prochaine.

En attendant sa réponse, la résiliation du contrat de sous-licence liant Canal + à BeInSports est purement et simplement gelée, ce qui signifie que Canal + redevient provisoirement le diffuseur des matchs du samedi à 21 heures et du dimanche à 17 heures. Par ailleurs, BeInSports et la Ligue de Football Professionnel se retrouvent vendredi devant le tribunal civil de Paris. La radio précise enfin que Canal + a également été mis en demeure en tant que co-accusé dans ce dossier. Un doute demeure toutefois sur le fait que la chaîne pilotée par Vincent Bolloré sera bien présente à cette audition. Quoi qu’il en soit, une tendance semble se confirmer selon le journaliste Arthur Perrot, celle d’une tension extrême entre la LFP et Canal +. Une source indique pour conclure que les deux parties doivent « régler leurs différends entre eux » et qu’une action juridique de la LFP contre Canal + n’est « pas à écarter ». Bonne ambiance, à moins d’une semaine de la reprise de la Ligue 1.