TV : Amazon c’est l’URSS, Canal+ allume

TV : Amazon c’est l’URSS, Canal+ allume

Canal+ a lancé un missile contre Amazon en plein match du PSG. 

La scène a beaucoup fait parler dans le monde des retransmissions sportives. Le week-end dernier, lors des incidents qui ont eu lieu à la mi-temps entre Lens et Lille, Amazon, qui avait gardé l’antenne, a fait le choix de ne pas diffuser ces images. Les journalistes s’en sont expliqués directement, faisant savoir qu’il s’agissait d’une décision éditoriale, prise certainement après les incidents entre Nice et l’OM, où au contraire, Amazon avait tout diffusé avec précision. Le possesseur de 80 % des droits de la Ligue 1 avait donc jugé que c’était faire une mauvaise publicité au produit qu’il commercialisait, même s’il semblait tout de même difficile de passer sous silence de tels agissements, surtout que Thierry Henry et les journalistes ont analysé le jeu à la mi-temps comme si de rien n’était ou presque, sans évoquer les incidents si ce n'est pour parler de la reprise du jeu. 

« Qu'il passe le bonjour à Stéphane Guy »

Ce mercredi, des débordements ont encore eu lieu sur les stades en France, et notamment à Metz. Pendant le match, ces problèmes ont été montrés par Canal+, qui diffusait la rencontre sur sa chaine « Décalé ». Une différence de traitement qui a inspiré le commentateur de la rencontre, Paul Tchoukriel. « Nous on vous montre les images, c'est pas l'URSS ici », a balancé le journaliste de la chaine cryptée, en référence aux images non montrées par Amazon quand il y a des problèmes dans les tribunes. Un tacle très appuyé et qui en dit long sur le ressentiment contre la société américaine dans les couloirs de Canal+. Néanmoins, cette attaque n’a pas forcément convaincu, le journaliste s’étant pris quelques réponses salées, histoire de rappeler que Canal+ appartenait à la société Vivendi de Vincent Bolloré, avec parfois quelques décisions lapidaires. « Absolument pas drôle! Qu il passe le bonjour à Stéphane Guy a l’antenne et on verra si c’est pas l’URSS lol », « L’hôpital qui se fout de la charité », « Canal c'est plus la Corée du Nord », a reçu en réponse un Paul Tchoukriel qui se faisait plutôt remarquer par la sobriété de ses commentaires. Jusqu’à présent.