Puel, Gourvennec, Antonetti ou Petkovic qui sera le 1er entraîneur viré ?

Puel, Gourvennec, Antonetti ou Petkovic qui sera le 1er entraîneur viré ?

Icon Sport

Les entraîneurs de l’ASSE, du LOSC, des Girondins de Bordeaux et du FC Metz sont en danger au bout de dix journées. Les prochains matchs seront peut-être déjà décisifs.

La Ligue 1 surprend par son niveau de jeu général depuis le début de la saison. Le spectacle est clairement au rendez-vous. Chaque équipe semble capable de mettre en danger son adversaire. Et au bout de dix journées, soit plus d’un quart du championnat, le classement réserve son lot de surprises. Ouest France établit une liste de quatre noms des entraîneurs déjà en danger. D’abord, Claude Puel. L’AS Saint-Etienne occupe la 20e et dernière place de Ligue 1. Les Verts n’ont tout simplement pas gagné un seul match pour le moment. Avec quatre nuls et six défaites, l’étau se resserre encore un peu plus autour de l’ancien coach de Leicester. Il avait sauvé sa place grâce à un bon derby contre l’OL (1-1) avant la trêve internationale. Mais la nouvelle débâcle à Strasbourg dimanche (4-1) le condamne presque.

Puel le plus en danger, Gourvennec derrière ?

Si Claude Puel semble le plus sur la sellette, le quotidien cible trois autres entraîneurs qui pourraient « sauter » dans les prochaines semaines. Jocelyn Gourvennec ne parvient pas à lancer une dynamique durable avec le LOSC. Son équipe occupe actuellement la 14e place du classement, et n’a glané qu’un point en Ligue des champions. Il subit la comparaison avec Christophe Galtier. La défaite à Clermont ce week-end (1-0) alors que son équipe avait enchaîné trois victoires en Ligue 1, le replace sous le feu des critiques. Il va vivre une semaine charnière, avec au programme Séville et Brest. Enfin, Metz et Bordeaux sont respectivement 18e et 19e, alors forcément, les noms de Frédéric Antonetti et de Vladimir Petkovic sont évoqués. Les deux équipes n’ont gagné qu’un match. Le changement d’entraîneur pourrait donner un nouvel élan au FC Metz. En revanche, pour Bordeaux, il est difficile d’imaginer que Gérard Lopez se débarrasse si vite de Vladimir Petkovic, qu’il est allé déloger de son poste de sélectionneur de la Suisse après l’Euro. Alors, qui sera remercié en premier ? L’un de ces quatre noms ou une surprise ? Les paris sont lancés.