PSG : Il liste tous les privilèges de Neymar, c'est interminable

PSG : Il liste tous les privilèges de Neymar, c'est interminable

Photo Icon Sport

Partir en vacances avant les autres, et revenir une semaine plus tard que ses collègues, tout le monde en rêve, Neymar l’a fait.

De retour à Paris ce lundi pour un entretien avec Leonardo ainsi que quelques exercices en salle, le Brésilien ambitionne de revenir au FC Barcelone cet été. Il ne sera pas regretté pour Pascal Ferré, qui en a marre de voir tous les privilèges octroyés à l’ancienne pépite de Santos. Le rédacteur en chef de France Football les a listées ce mardi dans le magazine spécialisé, et l’énumération fait mal.

« Il aura donc eu le droit de s’auto-dispenser de deux demi-saisons, de fêter ses anniversaires en grande pompe à proximité d’un match, de compter sur deux physiothérapeutes personnels, d’apparaître sur le fronton de l’Hôtel de Ville de Paris et sur la tour Eiffel ou en train de jouer au poker un soir de sacre à distance en avril 2018, de prendre des libertés avec l’hygiène de vie imposée à un sportif de haut niveau, de distribuer des gifles (certes méritées) à un spectateur écervelé du Stade de France un soir de finale perdue, de retourner au Brésil au moindre coup de blues, d’anticiper son départ en vacances en dépit du no-go de Tuchel, de faire décaler les entraînements dans l’après-midi pour mieux profiter des matins réparateurs, de participer au carnaval de Rio sur des béquilles, de disposer de congés à rallonge quand ses coéquipiers prenaient des amendes pour une demi-journée de rab, d’humilier et d’insulter Draxler dans les vestiaires un soir de Montpellier-PSG sans susciter la moindre désapprobation. Mais l’ensemble de ces petits – et grands – passe-droits n’auront pas suffi. Neymar ne serait pas à son aise au Paris-SG. Le pauvre. À ce niveau-là de cynisme et de manque de reconnaissance, ce n’est plus de l’ingratitude ni de l’amnésie, mais de la bêtise », a dénoncé un Pascal Ferré visiblement très remonté, et qui n’aura visiblement aucun regret si jamais Neymar devait quitter le PSG cet été.