L1 : Plus de foot jusqu’en septembre, l’OM dit bravo

L1 : Plus de foot jusqu’en septembre, l’OM dit bravo

Photo Icon Sport

Tout le calendrier des amateurs et professionnels du football s’en trouve révolutionné ce mardi avec l’annonce d’Edouard Philippe.

Le Premier Ministre n’a pas transigé, et a annoncé qu’aucun entrainement ou match de football ne pourrait avoir lieu en France d’ici le mois de septembre, faisant même d’ores et déjà savoir que la saison du championnat de France était terminée. Une décision qui a surpris de nombreux joueurs, qui pensaient bien que les clubs avaient calculé leur coup en préparant la reprise, à l’image de ceux qui avaient déjà fait passer des tests à leur effectif. Il n’en est rien, et si les discussions vont désormais se porter sur les modalités de classement, André Villas-Boas estime dans L'Equipe que le gouvernement français a pris la bonne décision. Pour l’entraineur de l’OM, la priorité va à la santé.

«  Je pense que c'est une décision totalement logique car il est trop tôt pour reprendre l'entraînement. Les conditions de reprise, et notamment le protocole établi par les médecins, c'était très difficile à mettre en place. Je pense que c'est une bonne chose, cela va dans le sens du respect qu'il faut avoir pour les victimes de ce virus, en France et dans le monde. Je vais parler avec le club pour voir ce qu'il va se passer maintenant pour l'homologation ou non des résultats. Jusqu'à l'arrêt du Championnat, le classement était celui-là. Cet arrêt soulève d'autres problèmes dont un, décisif, qui est économique : les droits télés. La survie des clubs en dépend aussi. Mais la décision du gouvernement est logique, respectueuse de ce que l'on traverse en ce moment. Le plus important, c'est la santé, c'est de protéger tout le monde, et les décisions du gouvernement vont dans ce sens. Il faut que tout le monde ait conscience du moment dramatique que nous vivons », a dévoilé le technicien portugais, pour qui cette décision va bien évidemment causer des soucis de tout genre, mais demeure néanmoins la plus humaine face au problème rencontré.