L1 : Labrune va expulser « des milliers de voyous » des stades

L1 : Labrune va expulser « des milliers de voyous » des stades

La LFP a décidé de profiter de l'affaire OL-OM pour tenter avec l'aide de l'état de doter les clubs de football d'un arsenal juridique à même de punir durement les supporters fautifs.

La Ligue de Football Professionnel a été au cœur des débats ces derniers jours, notamment après la décision de la commission de discipline concernant le match entre Lyon et Marseille qui sera donc finalement rejoué à une date encore à fixer et dans un Groupama Stadium vide de ses supporters. Tandis que du côté de l’OM on crie toujours au scandale, Vincent Labrune avait l’occasion de s’exprimer concernant les nombreux incidents intervenus dans les stades de Ligue 1 depuis le début de la saison 2021-2022. Présent ce samedi à l’assemblée générale de la Fédération Française de Football, le patron de la LFP a évoqué cette situation de plus en plus explosive et qui génère de plus en plus de mécontentement. Cependant, l’ancien président de l’OM s’est félicité de la prise de conscience des autorités après l’agression de Dimitri Payet et a prévenu que dans les prochains jours un plan très précis sera dévoilé afin de mettre un terme à ces incidents qui ternissent l’image du football français.

La LFP va taper dur sur ceux qui pourrissent la Ligue 1

Pour Vincent Labrune, la réunion avec des membres du gouvernement au lendemain du match stoppé après quelques minutes entre Lyon et Marseille a fait faire un pas décisif dans le bon sens. « On va annoncer en fin de semaine prochaine des mesures de façon à ce que ça cesse. Des milliers de voyous n'ont rien à faire là. Il faut être intransigeant, agir vite et bien (...) La violence urbaine a envahi nos stades, on est totalement démuni, mais par bonheur ces dernières semaines, l'Etat est intervenu pour nous aider », a confié le président de la Ligue de Football Professionnel, qui n’a pas voulu dévoiler les grandes lignes de ce nouveau plan. Du côté de la LFP, on est déterminé à régler d'urgence ce problème dont on a bien compris qu'il risquait de ternir le championnat de Ligue 1, les images d'OL-OM ayant fait le tour de toute l'Europe.