PSG : Madrid et le Barça arrachent des larmes à Al-Khelaifi

PSG : Madrid et le Barça arrachent des larmes à Al-Khelaifi

Icon Sport

La Super Ligue tente de revenir sur le devant de la scène. Le projet de ligue de football privée ne fait pas le bonheur de l'UEFA, de Javier Tebas mais aussi de Nasser Al-Khelaifi. Le président du PSG a envoyé une nouvelle pique au Real et au Barça, toujours défenseurs du projet.

Super Ligue, acte II. Après l'échec retentissant d'avril 2021, les partisans de la Super Ligue européenne de football repartent à la bagarre sur le plan médiatique. Ils ont retravaillé sur une nouvelle mouture, avec d'autres arguments et toujours trois clubs à la manœuvre : le Real Madrid, le FC Barcelone, la Juventus. Le but étant de convaincre le public réticent mais surtout les autorités juridiques. La Cour de justice européenne doit donner un avis consultatif sur le projet en décembre prochain avant une décision définitive en 2023.

Le Real et le Barça n'ont pas compris le foot malheureusement

Les deux géants du football espagnol sont premiers de cordée dans une gigantesque opération séduction. La Super Ligue est bien vivante et prête à exister très prochainement. De quoi agacer les opposants à cette compétition. L'UEFA bien sûr mais aussi Nasser Al-Khelaifi, le président du PSG. Les Parisiens n'ont jamais été conviés à la fête et cela ne donne aucun regret au patron du club, lequel estime que les tenants de la Super Ligue font fausse route.

« Certaines personnes essaient toujours de réécrire l'histoire et de diviser le football. Pour être honnête, je suis triste pour eux, car ils ont prouvé hier qu'ils ne comprennent tout simplement pas le football et son écosystème [...] Le football n'est pas un contrat légal, c'est un contrat social », a t-il lâché à la dernière convention de l'UEFA. Une pique supplémentaire pour le président du Real Madrid Florentino Perez notamment, bel et bien devenu le rival principal du PSG en Europe.