Le Real Madrid a tout changé, c'est le Qatar !

Le Real Madrid a tout changé, c'est le Qatar !

Icon Sport

Le Real Madrid avait habitué le monde du foot à des achats très onéreux pendant les années 2000 et 2010. Toutefois, il semblerait que cela soit du passé au regard des derniers achats madrilènes et des futurs cibles. La dépense a laissé place à la patience.

Certaines équipes ou certains clubs marquent de leur empreinte l'histoire du football. Une influence qui peut se caractériser par l'utilisation de termes, propres à une génération. Par son jeu, le FC Barcelone a mis l'expression « Tiki-Taka » dans les bouches des journalistes. Par ses achats de plusieurs grandes stars à la fois, le Real Madrid a caractérisé le terme de « galactiques » à deux périodes distinctes. Dans les années 2000 avec Zidane, Ronaldo, Beckham entre autres et au début des années 2010 avec Cristiano Ronaldo et Kaka notamment. Une politique qui a mené le Real vers des sacres européens mais qui a un coût très important, toujours plus important. Une inflation qui pousse le Real à devoir changer de stratégie. En effet, l'arrivée de nouveaux acteurs très riches à changer la donne. Le Qatar avec le PSG, les Emirats avec Manchester City et peut-être bientôt l'Arabie saoudite avec Newcastle. 

Madrid ne peut suivre le PSG

Ces clubs appartenant à des Etats ont des fonds très importants voire illimités. Des sociétés comme le Real Madrid ne peuvent lutter sur le long terme avec eux. Ainsi, Madrid modifie progressivement sa stratégie de recrutement. L'opportunisme et la patience prennent peu à peu place dans l'esprit de Florentino Perez en lieu et place des achats onéreux de l'époque galactique. Pour ses dernières grandes stars, Madrid a du attendre le bon moment pour les attirer à moindre frais. Eden Hazard était à un an du terme de son contrat avec Chelsea quand Madrid l'a acheté, moyennant quand même plus de 100 millions d'euros. Ce fut bien moins cher pour Thibaut Courtois avec un achat à 35 millions, à un an de la fin de son contrat avec les Blues, et même gratuit pour David Alaba, arrivé libre du Bayern. Une stratégie qui sera encore à l'œuvre en 2022 pour le coup de l'année voire de la décennie avec un Kylian Mbappé potentiellement gratuit. Une stratégie qui commence à porter ses fruits alors, qu'en parallèle, le rival barcelonais paye encore lourdement ses achats compulsifs des dernières années.