Esp : La surprise Cavani, il fonce au Barça

Esp : La surprise Cavani, il fonce au Barça

Icon Sport

En manque de temps de jeu à Manchester United depuis le début de la saison, Edinson Cavani est en partance pour le FC Barcelone au mercato.

C’est le genre de transfert que l’on voit habituellement au mercato estival. Mais cet hiver, le Barça devrait chambouler les habitudes en se montrant très agressif sur le marché des transferts. Le possible retour d’Alexis Sanchez en provenance de l’Inter Milan a déjà été évoqué. Mais en plus de s’offrir l’international chilien, Barcelone serait en passe de se payer Edinson Cavani. Et pour cause, selon les informations de Tyc Sports, l’international uruguayen de Manchester United a repoussé une offre de Boca Juniors afin de prendre la direction du Barça, activement lancé à la recherche d’un avant-centre pour compenser la perte de Sergio Agüero. Pour rappel, le meilleur buteur de l’histoire de Manchester City a été contraint de stopper brutalement sa carrière en raison d’un problème cardiaque.

Cavani refuse Boca Juniors pour Barcelone

En fin de contrat avec les Red Devils dans six mois, Edinson Cavani a transmis à sa direction son souhait de quitter Manchester United dès le mois de janvier afin de découvrir la Liga et enfiler la prestigieuse tunique de Barcelone. Barré par la concurrence de Cristiano Ronaldo, de Marcus Rashford ou encore d’Anthony Martial et freiné par quelques pépins physiques, l’ancien buteur du Paris Saint-Germain souhaite donner un dernier élan à sa carrière en Europe en signant à Barcelone avant probablement de rejoindre l’Amérique du Sud. Il faut dire que Cavani, véritable compétiteur dans l’âme, garde à l’esprit que la Coupe du monde arrive à grands pas. En ce sens, il souhaite absolument retrouver du temps de jeu dans un grand club européen pour être compétitif au Qatar. Le mariage avec le Barça, qui doit absolument retrouver un attaquant, pourrait ainsi être parfait. A condition que financièrement, un domaine dans lequel Barcelone est en grande souffrance, le deal soit possible.