Esp: Kylian Mbappé à Barcelone, l'incroyable révélation !

Esp: Kylian Mbappé à Barcelone, l'incroyable révélation !

Photo Icon Sport

Manager de Barcelone jusqu'à cette année, Javier Bordas évoque les récents transferts dans un entretien avec un média catalan. Et il détaille le célèbre mercato 2017 quand Neymar a signé au PSG et que Kylian Mabppé a été à deux doigts de rejoindre le Barça.

Les supporters du FC Barcelone et du Paris Saint-Germain n’oublieront jamais le marché estival des transferts 2017, lorsqu’en l’espace de quelques semaines le club de la capitale a fait signer Neymar pour 222ME, puis Kylian Mbappé pour 180ME. Un double deal resté légendaire et qui risque de le rester encore longtemps compte tenu de la crise financière traversée par le football mondial. Pour tout le monde, les choses semblaient claires concernant l’attaquant français, la lutte se déroulait entre le PSG et le Real Madrid, avec au final une victoire parisienne dans ce dossier. Mais ce dimanche, dans les colonnes du Mundo Deportivo, Javier Bordas, ancien manager du FC Barcelone, affirme que finalement tout cela ne s’est pas réellement déroulé de cette manière et que Kylian Mbappé pouvait signer au Barça.

« En 2017, lorsque nous devions signer Dembélé, José Maria Minguella (Ndrl : agent de joueurs) m'a appelé pour nous dire que Kylian Mbappé était à portée de main. J'ai parlé avec Josep Maria Bartomeu et il m'a dit de le superviser. J'ai appelé le père de Mbappé et il m'a dit qu'il n'irait pas au Real Madrid parce que Cristiano Ronaldo, Benzema et Bale étaient là, mais qu'à la place il pourrait aller au Barça parce que Neymar n'était plus là. Le président de Monaco préférait qu'il se rende au Barça pour ne pas renforcer le PSG, un rival direct. Et pour 100ME, cela aurait pu être fait. Mais Robert Fernandez (ancien directeur sportif du Barça) a préféré Dembélé et Pep Segura l'a soutenu. L'explication était que Kylian Mbappé joue pour lui et Dembélé joue pour l'équipe. Et comme Neymar était parti, Robert a préféré un ailier plus qu'un finisseur », explique, dans le quotidien sportif barcelonais, Javier Bordas.