PL : 300 millions d'euros, l'Arabie Saoudite en feu au mercato ?

PL : 300 millions d'euros, l'Arabie Saoudite en feu au mercato ?

Icon Sport

Lanterne rouge de la Premier League, Newcastle compte massivement investir au mois de janvier afin de se sauver sur le gong.

Pour le fonds d’investissement d’Arabie Saoudite, qui a racheté le club il y a quelques semaines, il serait terrible de descendre en deuxième division dès la première année du projet. C’est pour éviter un tel fiasco que les Magpies ont l’intention d’investir massivement lors du mercato hivernal au mois de janvier. Et selon les informations récoltées par l’ancien international anglais Joe Cole, l’Arabie Saoudite pourrait envoyer du très lourd à Noël. Pour le moment, difficile de savoir quels sont les joueurs qui seront recrutés par Newcastle. Mais selon l’ex-milieu de terrain de Chelsea mais également de Lille, les nouveaux propriétaires des Magpies pourraient dépenser entre 200 et 300 millions d’euros au mois de janvier. Une somme incroyable qui peut permettre de renforcer considérablement l’effectif de Newcastle dans l’optique du maintien.  

Les Saoudiens ne sont « pas venus pour rigoler »

« Ils vont dépenser entre 200 et 300 millions de livres sterling en janvier. L’Arabie Saoudite n’est pas venue pour rigoler. Ce sont les propriétaires les plus riches que nous n’ayons jamais vus et je pense qu’en janvier, ils vont dépenser énormément d’argent. Il y a aura au minimum quatre ou cinq nouveaux joueurs. Howe est un entraîneur fantastique. Il connait la Premier League, je pense que c’était vraiment l’homme qu’il fallait recruter pour Newcastle » a livré Joe Cole au micro de Prime Video en Angleterre. Reste maintenant à voir quels types de joueurs les Magpies parviendront-ils à convaincre alors que Newcastle est dernier de Premier League et présente un réel risque de descendre en deuxième division. De plus, il sera intéressant de voir comment les clubs anglais se comporteront avec Newcastle alors qu’il y a quelques semaines, il se murmurait en Angleterre que les clubs britanniques ne vendraient pas leurs joueurs à Newcastle en contestation contre l’Arabie Saoudite.