Ang. : Martial révèle les sales coups de Mourinho

Ang. : Martial révèle les sales coups de Mourinho

Depuis son arrivée en 2015, Anthony Marial a connu pas mal de mauvaises périodes à Manchester United. L’attaquant français se souvient notamment de son passage sous les ordres de José Mourinho qui ne l’a pas épargné.

De nouveau touché par des blessures, Anthony Martial n’entame pas cette nouvelle saison comme il l’aurait souhaité. L’attaquant de Manchester United a pourtant fait bonne impression au manager Erik ten Hag avec qu’il espère partager de bonnes relations. Ce n’était pas le cas avec certains de ses anciens coachs comme José Mourinho qui, à l’été 2016, l’avait privé de son numéro de maillot en faveur de Zlatan Ibrahimovic.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anthony Martial (@martial_9)

« Pendant les vacances, il m’envoie un message pour me demander si je veux bien changer pour le 11, en m’expliquant que c'est super car c'est celui de la légende Ryan Giggs, a raconté l’ancien Monégasque à France Football. Je lui dis que j’éprouve le plus grand respect pour Giggs, mais je préfère garder le 9. Et quand je rentre au club, je vois mon maillot avec le 11, l'histoire ne partait pas bien. Il m'a manqué de respect direct. » Puis le Portugais ne s’était pas gêné pour tacler Anthony Martial devant les médias, le tout dans son style habituel.

« Il parlait de moi dans la presse, des petites phrases, un peu comme il avait fait avec Karim Benzema au Real, a comparé le Français. Il aime bien ces petits jeux, mais il sait aussi avec qui il le fait. Il sait que j’ai alors 20 ans, que si je dis quelque chose, c'est moi qui vais passer pour le jeune qui manque de respect. Donc, je n’ai rien dit, ça ne servait à rien. La saison suivante, je suis le meilleur de l'équipe en première partie de saison, il fait venir Alexis Sanchez et là je n’ai plus joué quasiment. C'est la saison du Mondial en plus, ça me coute cher à l’arrivée, d’autant que l'équipe de France a gagné. J'aurais dû y être. » Pas de chance pour lui, ça ne s’est pas beaucoup mieux passé avec le coach suivant Ole Gunnar Solskjaer.

La trahison de Solskjaer

« J'ai régulièrement joué blessé. Les gens ne le savent pas, je ne pouvais pas accélérer durant les quatre mois qui ont suivi la saison du Covid, a-t-il révélé. Le coach me dit qu’il a besoin de moi, donc je joue. Mais, vu mon jeu, si je ne peux pas accélérer, ça devient très compliqué quand même. Et je me suis fait incendier… Le coach n'a jamais pris la peine de le dire aux médias. Evidemment, je finis par me blesser pour de bon et à mon retour, terminé, je ne joue plus. Je l'ai très mal pris, j’ai eu un sentiment d'injustice, on te demande de te sacrifier pour l'équipe et derrière on t'écarte. Pour moi, c'est presque de la traitrise, c’est tout ce que je déteste. » Anthony Martial avait apparemment besoin de vider son sac.