Ang : Abramovitch rêvait plus haut, Chelsea invendable

Ang : Abramovitch rêvait plus haut, Chelsea invendable

Attendue depuis plusieurs semaines, la vente de Chelsea risque d’être repoussée. Les candidats au rachat ont reçu un nouvel élément à prendre en compte. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du financement de la rénovation de Stamford Bridge. Un investissement supplémentaire qui complique sérieusement la donne.

Sanctionné pour ses liens avec le président de la Russie Vladimir Poutine, Roman Abramovitch a été écarté de toutes fonctions à Chelsea. Mais officiellement, le dirigeant reste le propriétaire des Blues dans la mesure où la vente n’est toujours pas actée. Un rachat est attendu et annoncé imminent depuis plusieurs semaines maintenant. Et si l’on en croit le Daily Mail, l’opération n’est pas près d’aboutir. En effet, les discussions rencontrent un obstacle totalement inattendu.

Les consortiums menés par Todd Boehly, Sir Martin Broughton et Steve Pagliuca sont toujours intéressés, et prêts à miser environ trois milliards d’euros pour racheter le pensionnaire de Premier League. Seulement voilà, ces candidats ignoraient que Chelsea avait lancé un projet de rénovation de son stade. Un dossier important et forcément onéreux, qui plus est dans la capitale anglaise. Du coup, les investisseurs cités commencent sérieusement à s’interroger suite à cet imprévu. Nos confrères affirment que les prétendants au rachat envisagent de revoir leurs propositions à la baisse afin de prendre en charge cette rénovation jugée indispensable.

Stamford Bridge trop petit pour Chelsea

Il est vrai que Stamford Bridge ne peut accueillir que 45 000 personnes, soit une capacité nettement inférieure par rapport aux enceintes de certains concurrents en Premier League, sans parler d’autres outils en Europe. Autrement dit, Chelsea évolue dans un stade qui n’est plus à la hauteur de son prestige et de son statut sur le continent. Reste à savoir si ces offres diminuées suffiraient pour boucler la vente qui risque de durer quelques semaines ou mois supplémentaires.