PSG : Pour Mbappé, Neymar ne vaut plus rien

PSG : Pour Mbappé, Neymar ne vaut plus rien

Icon Sport

Malgré les démentis du Paris Saint-Germain, la relation entre Neymar et Kylian Mbappé continue de faire parler. Pour le consultant Eric Di Meco, les tensions entre les deux coéquipiers ne sont pas près de disparaître.

L’occasion ratée aurait pu coûter cher au Paris Saint-Germain. Lancé à pleine vitesse vers la cage de la Juventus Turin, Kylian Mbappé a eu la balle du 3-0. Mais l’attaquant français a manqué d’efficacité dans son action en solo, alors que Neymar attendait l’offrande face au but vide. Une action sans conséquence sur le résultat final (victoire 2-1). En revanche, on s’interroge de nouveau sur la relation entre les deux coéquipiers.

Pour Eric Di Meco, malgré les démentis de l’international tricolore et du coach Christophe Galtier, les deux stars ne peuvent pas s’entendre. « Bien sûr que Mbappé a eu du respect pour Neymar quand il est arrivé, a imaginé le consultant de RMC. Le problème c'est que Neymar a perdu le respect de Mbappé parce que le petit Mbappé, quand il faut aller jouer au mois de janvier à Trifouilly-les-Oies, tu peux lui reprocher son arrogance et son assurance, mais tu ne peux pas lui reprocher de ne pas être professionnel jusqu'au bout des doigts. »

« Avec son statut, les premiers tours de Coupe que tu fais début janvier, j'ai connu des mecs qui n'y allaient pas. Lui, il y est allé, a souligné l’ancien Marseillais. Rappelez-vous sa phrase, parce qu'il y en a un qui n'était pas encore rentré et qui était encore en vacances sous les cocotiers à ce moment-là : "Nous, on était là". Les deux ne peuvent plus se voir. Cet épisode du ballon qu'on donne ou pas, je pense qu'il se reproduira. Sur un gros match où c'est le but qui te fait pencher la balance, peut-être que tu vas te la manger à cause de cette relation. »

« Quand tu joues à côté d’un mec comme ça… »

« (...) Le comportement de diva de Neymar depuis qu'il est arrivé, le fait qu'il soit toujours blessé, qu'il n'arrive jamais quand il faut, qu'il n'arrive pas toujours en grande forme à l'entraînement... L'autre, c'est une machine de guerre. Quand tu joues à côté d'un mec comme ça et que tu prends la proportion qu'il prend, à un moment donné tu en as plein les machins », a expliqué Eric Di Meco, qui n’aurait pas supporté le Brésilien en tant que coéquipier.