PSG : Pochettino refuse tout, 24h pour tout changer ?

PSG : Pochettino refuse tout, 24h pour tout changer ?

Icon Sport

Le Paris Saint-Germain n'a pas encore trouvé d'accord avec Mauricio Pochettino alors que Christophe Galtier est attendu lundi à Nice pour la reprise de l'entraînement.

Le feuilleton Zinedine Zidane étant terminé depuis mardi, et l’interview de Nasser Al-Khelaifi, plus rien ne semblait devoir empêcher le PSG d’annonce la désignation de Christophe Galtier, les dirigeants parisiens et niçois ayant trouvé un accord, tout comme l’entraîneur azuréen. Mais contrairement aux rumeurs, ce n’est pas l’incertitude concernant la réponse de Zizou qui bloquait l’opération, mais bien l’intransigeance de Mauricio Pochettino, qui ne veut pas du tout négocier sur le montant du chèque que Paris devra lui verser afin de le faire partir dès maintenant avec son staff. L’entraîneur argentin a un contrat jusqu’au 30 juin 2023 et n’ayant rien à se reprocher, il attend que le Qatar règle le total de ses salaires, mais aussi des primes qui étaient liées aux performances du club de la capitale. Et c’est sur ce sujet que les deux camps semblent avoir du mal à s’entendre, Al-Khelaifi ayant clairement du mal à lâcher les millions d’euros attendus par Pochettino pour dire adieu au PSG et laisser la place à son successeur. Et c’est là que le timing commence à devenir gênant.

Nice à l'entraînement lundi sans Christopher Galtier ? 

Pour le Paris Saint-Germain, la reprise de l’entraînement est prévue dans 8 jours, donc il n’y a pas encore d’urgence. Mais du côté de l’OGC Nice, c’est ce lundi que les joueurs azuréens sont attendus pour reprendre le chemin du travail. Il semble peu probable que cela se fasse sous les ordres de Christophe Galtier, dans la mesure où le départ de ce dernier a été entériné par Ineos et Jean-Pierre Rivère, le président niçois ayant même incité le propriétaire du club à faire revenir Lucien Favre, ce qui sera le cas. Du côté de Nice, tout est donc prêt pour le changement d'entraîneur, mais pas au PSG et forcément cela agace tout le monde. Mais à priori rien ne bougera ce dimanche, reste à savoir quand Nasser Al-Khelaifi et Mauricio Pochettino finiront par s'entendre sur le montant du chèque.