PSG : Paris-Leipzig, élu pire match de l'histoire du PSG en Europe ?

PSG : Paris-Leipzig, élu pire match de l'histoire du PSG en Europe ?

Photo Icon Sport

La copie rendue par le PSG mardi contre Leipzig ne valait pas grand-chose, quoi qu'en dise Thomas Tuchel. Pour certains, Paris a touché le fond européen malgré la victoire.

Jamais l'expression « Seule la victoire est belle » n’aura eu autant de sens qu’après le succès du Paris Saint-Germain face à Leipzig. Car dans un match importantissime, Neymar et ses coéquipiers ont réussi à prendre les 3 points tout en livrant une rencontre totalement scandaleuse, le PSG n’étant jamais dans le coup, à l’exception des dernières minutes. Une fois ce miracle digéré, et en attendant le déplacement à Manchester United dans une semaine, la question se pose de savoir si le Paris SG a déjà fait pire dans son histoire européenne. Même si la remontada à Barcelone a évidemment marqué les esprits, ce soir-là le PSG n’avait pas été aussi mauvais que contre Leipzig. Pour Jérôme Alonzo, qui s’exprime dans L’Equipe, on peut ouvertement se poser la question.

« On a gagné au Loto. C’était l’un des pires matches du PSG en C1 à l’un des moments les plus importants. Au moins, le club s’épargne une crise majeure et il reste en vie. Mais, à moyen terme, cela ne peut pas tenir. Oui, Paris est en vie mais après, on fait quoi ? Physiquement, cela ne devrait pas aller en s’arrangeant d’ici à février, on est d’accord ? Tuchel ne peut pas toujours se cacher derrière les blessures et le rythme des matches. Tout le monde est logé à la même enseigne (...) Il n’y a sans doute que douze ou treize joueurs de très haut niveau, mais je ne peux pas croire qu’avec cet effectif-là vous ne soyez pas capable de faire mieux que ce que j’ai vu mardi. Tu ne peux admettre de te faire manger à tous points de vue, la possession, l’intensité, les duels, par Leipzig. Par Leipzig! », s’offusque l’ancien gardien de but du Paris Saint-Germain, qui n’est loin de craindre une grosse humiliation dans quelques jours à Old Trafford. Seul espoir, le PSG pourra difficilement plus mal jouer que contre l’équipe allemande.a