PSG : Di Maria clashe ceux qui « ont jeté de la merde » sur Paris

PSG : Di Maria clashe ceux qui « ont jeté de la merde » sur Paris

Photo Icon Sport

Le PSG a souvent été critiqué sur son absence de sens collectif. Mais pour Angel Di Maria, tout cela est du pipeau et il faut oser le dire.

Le Paris Saint-Germain retrouvera le chemin de l’entraînement le 22 juin prochain, et le club de la capitale va ensuite devoir se mettre en mode turbo, puisque l’été s’annonce bouillant avec au menu les finales nationales contre l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais, puis la suite et la fin de la Ligue des champions. C’est un calendrier assez démentiel et totalement historique qui attend le PSG, cela après une très très longue pause imposée par le coronavirus. Pour Angel Di Maria, avant cet arrêt de la saison, ses coéquipiers et lui ont prouvé qu’ils valaient mieux que certaines critiques qui tombent régulièrement sur l’absence d’esprit de corps et de sérieux au sein du groupe de Thomas Tuchel. On se souvient notamment de la polémique engendrée par un triple anniversaire fêté par les joueurs du Paris Saint-Germain au lendemain de la défaite à Dortmund en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Pour le joueur argentin, qui s’exprime dans L’Equipe, tout ce qui a été dit sur le PSG à cet instant de la saison est écoeurant et scandaleux. Et si le timing de cette fête n’était effectivement pas idéal, Angel Di Maria estime qu’il contribue à renforcer le groupe contrairement aux critiques. « N’importe quel événement entre coéquipiers – une soirée, un anniversaire, un repas – a pour conséquence d’unir le collectif. Revenons sur cet anniversaire. Ce n’était pas le moment idéal pour une telle fête ? Oui, c’est vrai. On s’est excusés auprès du club, auprès des supporters. On venait de s’incliner à Dortmund mais tout était organisé, il y avait plein d’invités, on ne pouvait pas annuler à cause d’un match. On est des footballeurs mais aussi des humains, on a une vie. Parce que tu as raté un truc dans ton travail, tu ne fêtes pas ton anniversaire ? Au final, je crois que tout ce qui s’est dit là-dessus, qu’on n’avait pas respecté le club, etc., on y a répondu au match retour. On a montré que l’équipe était unie, que le club nous tenait à cœur et qu’on allait tout donner pour passer. On ne perd pas un match à cause d’un anniversaire mais parce qu’on n’est pas au niveau. Rien d’autre, a expliqué l’international argentin du Paris Saint-Germain, qui estime que le groupe a démontré que certains soucis du passé, on pense au penaltygate entre Neymar et Cavani, étaient oubliés. On a connu des petits problèmes comme ça arrive dans n’importe quel club, quand tu as des joueurs importants. Mais quand ils entrent sur le terrain, ils veulent toujours donner le meilleur et gagner. Le foot fait beaucoup parler et, à l’extérieur, on accorde parfois trop d’importance à certaines choses. Tous les gens qui nous ont jeté de la merde, on leur a montré que l’équipe était plus unie que jamais. »