PSG : 55 millions d’euros, les bons plans de Leonardo se compliquent

PSG : 55 millions d’euros, les bons plans de Leonardo se compliquent

Le PSG a démontré l'été dernier qu'il adorait les joueurs libres. Ça discute donc pour Antonio Rudiger, mais l'addition monte vite. 

C’est une nouvelle tendance dans le monde du football, mais bien évidemment chacun y trouve son compte. Les joueurs vont de plus en plus fréquemment au bout de leur contrat, pour ensuite changer de club librement, et négocier bien évidemment un gros salaire et une grosse prime à l’arrivée. L’idée est bien sûr d’éviter de payer une indemnité de transfert, et même les agents n’y sont pas perdants puisqu’il se payent directement sur les primes à la signature. Seuls les clubs actuels ou précédents peuvent enrager. Pas d’argent récupéré sur les transferts, ou de pourcentage à la revente ou d’indemnité de formation dans ces cas là. Mais tout me monde s’y met, et le PSG a par exemple récupéré des stars comme Lionel Messi, Gianluigi Donnarumma et Giorginio Wijnaldum par ce biais. 

Rudiger demande 55 millions d'euros

Leonardo y prend visiblement goût et des joueurs comme Franck Kessie sont ciblés pour venir dans ces conditions. C’est aussi le cas d’Antonio Rudiger, qui sort de deux grosses saisons avec Chelsea, et n’est pas parti pour prolonger. Résultat, l’international allemand discute avec le PSG, mais aussi Manchester United, le Bayern Munich et la Juventus. Le Real Madrid ne s’est pas mis dans cette course, en raison des proportions prises par cette possible arrivée. En effet, Marca annonce que Florentino Pérez a préféré stopper ce « délire » en voyant que, avec le salaire, la prime à la signature et les bonus, Antonio Rudiger demandait 55 millions d’euros étalés sur quatre ans. Pour un joueur de 28 ans, ce sont des exigences un peu au-dessus du marché pour le Real Madrid, qui est pour le moment resté en retrait. En revanche, le PSG est toujours dans le coup, et Leonardo comme Nasser Al-Khelaïfi préfèrent toujours donner cet argent directement à un joueur, plutôt qu’à un autre grand club européen comme Chelsea.