OM : Pierre Ménès écoeuré par un Alvaro « dangereux et violent »

OM : Pierre Ménès écoeuré par un Alvaro « dangereux et violent »

Les courtes retrouvailles entre Neymar et Alvaro Gonzalez ont été musclées, le défenseur de l'OM étant visiblement au taquet. Pour Pierre Ménès, l'arbitre devait expulser l'Espagnol.

En choisissant de garder Neymar au chaud sur le banc de touche au moment du coup d’envoi du Trophée des champions entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, Mauricio Pochettino a probablement rendu service à la star brésilienne. Car c’est une évidence, il y avait de l’électricité dans l’air du côté d’Alvaro Gonzalez au moment de croiser la route de celui qui l’avait accusé de racisme en septembre dernier. Au point que le défenseur de l’OM s’est focalisé sur Neymar, et un peu trop, lorsque ce dernier a remplacé Angel Di Maria en seconde période. Sur la pelouse de Bollaert, l’Espagnol a voulu régler ses comptes et cela s’est vu. Pour Pierre Ménès, l’excitation du joueur marseillais était excessive et l’arbitre aurait été bien inspiré de l’expulser.

Le consultant de Canal+, Alvaro Gonzalez est allé beaucoup trop loin avec le joueur du PSG. « Neymar a fait une entrée relativement intéressante, même s’il a semblé empâté sur ses premiers ballons. Ensuite, il a réussi à se mettre dans le sens du jeu mais s’est heurté plusieurs fois à un Alvaro méchant.  Entre son traitement de faveur sur Neymar et l’obstruction sur Mbappé en première période, il faut m’expliquer comment le défenseur espagnol a pu terminer ce match. Je trouve qu’on est d’une mansuétude absolument invraisemblable avec ce joueur, qui est dangereux et violent », a lancé un Pierre Ménès pas tendre avec le défenseur de l’Olympique de Marseille, lequel va probablement retenir la leçon, car au final son attitude n'a pas servi à grand-chose si ce n'est faire plaisir à ses supporters, mais en aucun cela n'a permis à l'OM de battre le PSG.