Le PSG s'écroule et Galtier est complice !

Le PSG s'écroule et Galtier est complice !

Simple coup de mou ou problème plus profond ? Le PSG ne parvient plus à convaincre en Ligue 1 et cela ne provoque aucune réaction chez Christophe Galtier, qui risque de subir le même sort que Mauricio Pochettino si ça continue. 

La crise de novembre est un lointain souvenir pour les supporters du PSG, qui voyaient souvent leur équipe se liquéfier à cette période de la saison, coûtant la place à de nombreux entraineurs dans les années 1990-2000. Mais le Paris SG est en train de faire connaissance avec la crise de janvier. Depuis la reprise, le niveau de jeu est insuffisant, et si des contre-performances ont été évitées de justesse, notamment contre Strasbourg, les deux défaites face à Lens et Rennes ont eu le don de mettre le nez au coeur des problèmes. Paris a perdu de sa superbe, et ne semble surtout pas capable de réagir dès qu’un adversaire lui met la tête sous l’eau et a un semblant de maitrise. 

Inquiétant en vue des matchs de Ligue des Champions qui arrivent, et notamment la double confrontation face au Bayern Munich. Mais plus que le résultat sportif ou la forme du moment, c’est l’attitude de Christophe Galtier qui est aussi pointée du doigt. Lionel Messi et Neymar ont été maintenus sur le terrain malgré leur prestation transparente à Rennes, et le Brésilien a même été soutenu par son entraineur. Une marque de soutien assez logique tant Galtier ne va pas descendre en flèche celui qui a été l’un des meilleurs en première partie de saison. Mais cela veut néanmoins dire beaucoup aux yeux de Thierry Bretagne, pour qui l’entraineur du PSG n’est absolument pas libre de ses mouvements, et les bonnes résolutions du début de saison ont déjà volé en éclats. 

Pourquoi Galtier ne hausse pas le ton ?

Résultat, le journaliste d’Europe 1 voit bien Christophe Galtier se transformer sous peu en Mauricio Pochettino en subissant le retour de la République des joueurs qui empêche les coachs de faire des choix forts. « Le premier responsable, il n’est pas sur le terrain mais il est en train de se « Pochettinoiser ». C’est à dire qu’il est en train d’avaler avec une certaine élégance un certain nombre de couleuvres, qui sont consubstantielles à la fonction j’ai bien l’impression. Le problème c’est que cette équipe a été nullissime contre Rennes. C’est incroyable qu’une équipe constituée comme ça pour briller de mille feux n’arrive pas à cadrer plus d’un seul misérable tir en 90 minutes. C’est catastrophique. Ils se connaissent un peu ces gars-là non ? Ils se sont un peu entrainés quand même entre deux matchs d’exhibition. C’est inconcevable ce qu’il se passe. Il devrait hurler le père Galtier. Mais on le comprend. Ça devait être une colère intérieure qu’il camoufle assez bien. Le syndrome du bouton qui peut s’activer pour la Ligue des Champions, ça ne marche pas une fois sur deux. On a la trouille », a livré Thierry Bretagne, qui estime que Christophe Galtier devrait hausser le ton avec ces deux défaites en trois matchs, et ce même si ce sont les deux seules défaites de la saison du côté parisien.