Le PSG en crise, les supporters sont perdus !

Le PSG en crise, les supporters sont perdus !

Icon Sport

La semaine du PSG a été tendue. Une fracture est désormais visible entre Kylian Mbappé et la direction sur fond de mensonges et de trahisons. Les ultras du CUP sont partagés sur la question entre l'amour pour leur club et la compréhension des problèmes de leur joueur.

Le torchon brûle entre Kylian Mbappé et le PSG depuis une semaine. Le joueur a communiqué en interne ses envies de départ, s'estimant trahi par le club parisien. L'attaquant n'a pas supporté les promesses non tenues au mercato pour le faire prolonger mais aussi les révélations de Mediapart. Le média a sorti un article mettant en lumière l'existence d'une armée numérique payée par le PSG pour nuire à des acteurs du monde du foot. Kylian Mbappé ferait partie des victimes de ces attaques, des faits inacceptables pour le jeune joueur de 23 ans et son entourage.

Le soutien mesuré du président du CUP envers Mbappé

Ainsi, un conflit est naissant entre les deux parties risquant de perturber l'équilibre déjà fragile de la formation parisienne. Le club et ses suiveurs sont déjà divisés en deux clans : les pro-Mbappé qui considèrent légitime l'exaspération du joueur et les pro-direction lassés des caprices du prodige français. Le malaise est palpable jusque dans les rangs du Collectif Ultras Paris (CUP). Son président, Romain Mabille, a réagi à l'affaire Mbappé dans les colonnes du Parisien. S'il comprend la colère du joueur, il est gêné que le PSG pâtisse de la situation. 

« On va attendre avant de prendre position sur le sujet et savoir ce qu’il en est vraiment, même si on est mitigé sur cette question. Kylian est notre meilleur joueur, il est parisien... Après, si mon boss me fait des promesses et que rien ne suit, je peux comprendre sa déception. Mais l’institution reste au-dessus des joueurs. On l’aime, on veut le garder, mais il ne doit pas être au-dessus. Est-ce qu’on aurait pas fait pareil si le PSG nous avait fait des promesses et qu’elles n’auraient pas été respectées... », a t-il confié. Des propos loin d'être fermes et qui symbolisent on ne peut mieux la complexité de la situation actuelle au PSG.