OL : Sardar Azmoun, c’est trop cher pour Lyon

OL : Sardar Azmoun, c’est trop cher pour Lyon

Icon Sport

A la recherche d’un renfort par poste pour combler les exigences de Peter Bosz, l’OL a activé les pistes Xherdan Shaqiri et Sardar Azmoun.

L’attaquant iranien du Zénith Saint-Pétersbourg est une cible de Péter Bosz, qui a soufflé son nom aux dirigeants de l’Olympique Lyonnais pour renforcer le secteur offensif des Gones avant le 31 août. Auteur de 19 buts et de 6 passes décisives en 24 matchs la saison dernière dans le championnat de Russie, il est clair que Sardar Azmoun a toutes les qualités nécessaires pour donner plus de relief à l’attaque de l’OL, orpheline de Memphis Depay, qui a rejoint le FC Barcelone cet été. Mais à en croire les informations obtenues par Razik Brikh, journaliste pour Olympique et Lyonnais, cette piste a peu de chances d’aboutir, car le prix fixé par le Zénith Saint-Pétersbourg est trop élevé pour le budget de l’OL.

Xherdan Shaqiri, en revanche, c'est possible !

Il y a quelques jours, L’Equipe dévoilait que le prix de Sardar Azmoun avoisinait les 20 millions d’euros. Cela veut purement et simplement dire que Lyon n’a pas les moyens de mettre une telle somme sur un joueur au mercato, malgré les ventes de Joachim Andersen à Crystal Palace et de Jean Lucas à Monaco pour un total supérieur à 30 millions d’euros. La piste de l’attaquant iranien du Zénith Saint-Pétersbourg va être à oublier pour Peter Bosz, d’autant que de gros clubs européens tels que le Bayer Leverkusen ou encore l’AS Roma sont également sur les rangs. En revanche, la piste Xherdan Shaqiri, en manque de temps de jeu à Liverpool, est plus accessible financièrement. L’ailier droit suisse, également capable de jouer dans le cœur du jeu, est la priorité actuelle de l’Olympique Lyonnais au mercato. Juninho et Jean-Michel Aulas s’efforcent de conclure ce dossier afin d’offrir un renfort de taille à Peter Bosz, même si des doutes subsistent au sujet de la condition physique du Suisse, qui enchaîne très peu les matchs depuis plusieurs années, si ce n’est en sélection.