OL : Ni Aouar ni Andersen, une surprise à 26 ME ?

OL : Ni Aouar ni Andersen, une surprise à 26 ME ?

Icon Sport

L’Olympique Lyonnais dispose de plusieurs joueurs susceptibles de renflouer ses caisses lors du prochain mercato estival.

Prêté à Fulham, l’international danois Joachim Andersen a réalisé une saison pleine en Premier League. Placardisé par Rudi Garcia, il souhaite rester en Angleterre, où des clubs tels que Manchester United et Tottenham songent à lui. Son transfert devrait rapporter entre 20 et 30 ME à Lyon, une somme similaire à celle du potentiel transfert d’Houssem Aouar, courtisé par la Juventus Turin. Mais à en croire les informations du Telegraph, une autre vente pourrait permettre à l’OL de renflouer ses caisses, celle de Moussa Dembélé. Prêté avec option d’achat à l’Atlético de Madrid, l’ex-attaquant du PSG ne sera pas conservé par Diego Simeone chez les Colchoneros.

Cela ne signifie pas pour autant qu’il disputera la prochaine saison sous les couleurs de l’Olympique Lyonnais puisque le média britannique confirme les récentes informations au sujet d’un intérêt d’Arsenal. Mikel Arteta apprécie le profil de finisseur de Moussa Dembélé et estime que ses caractéristiques techniques et physiques collent parfaitement avec la Premier League. Un transfert aux alentours de 26 ME serait envisageable pour Moussa Dembélé, même si cette potentielle vente devra impérativement être validée par le futur entraîneur de l’OL. Et pour cause, Rudi Garcia va quitter les Gones à la fin de la saison et pour l’heure, l’identité de son successeur n’est pas encore connue. Le futur coach pourrait mettre son veto à ce transfert, s’il souhaitait composer avec Moussa Dembélé la saison prochaine. Cela n’aurait rien de délirant dans la mesure où Lyon va perdre Memphis Depay cet été, à moins d’un improbable retournement de situation. Du haut de ses 24 ans, le natif de Pontoise a bénéficié d’un temps de jeu relativement faible, pour ne pas dire inexistant, durant son prêt à l’Atlético de Madrid où il n’a pas été épargné par les blessures et par le Covid.