L'OL traine son « boulet Gourcuff » avec un mercato « vaches maigres »

L'OL traine son « boulet Gourcuff » avec un mercato « vaches maigres »

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas ne l’a pas caché, l’Olympique Lyonnais version bling-bling c’est fini. Le club rhodanien doit se serrer la ceinture pour remettre ses comptes d’aplomb, et le mercato estival va le confirmer. Sur son blog, Thierry Clopeau, ancien de France Télévision et de RMC, qui oeuvre désormais pour Yahoo, estime que l’OL s’apprête encore à une grande purge avec le départ de plusieurs cadres formés au club, payant encore fort cher les débordements financiers connus notamment avec Yoann Gourcuff. 

« Lyon doit par exemple cette année trouver 20 millions pour être à l’équilibre. Alors qu’un nouveau déficit s’annonce, l’OL doit au moins réussir une grosse vente voire deux. Garde le savait c’est ce qui l’a poussé au départ même s’il ne le confirme pas. Longtemps annoncé à Naples, le capitaine Gonalons qui a un bon de sortie pourrait faire volte-face et rejoindre finalement un club anglais. Grenier pourrait faire partie de cette opération dégraissage. Avec Lacazette (mais Lacombe fait tout pour le garder) c’est le seul qui ait une réelle valeur marchande à deux chiffres. Arsenal a des vues sur Grenier. L’OL traine toujours le boulet Gourcuff à 400000 euros mensuels pour sa dernière année de contrat qu’il va honorer. Et alors, pourquoi se gêner ? Côté arrivée, Garde avait pris des contacts avec Gameiro mais la marée était trop belle et trop chère. A un moment, les dirigeants s’étaient rabattus sur Hoarau de Bordeaux mais Lacombe a démenti. Pour l’OL et son nouvel entraineur ce sera donc un mercato vaches maigres et ce sera ainsi jusqu’en 2016 », prévient le journaliste, guère optimiste pour l’avenir immédiat de l’Olympique Lyonnais, dont les réserves au centre de formation ne sont pas éternelles non plus.