ASM : Monaco fait pitié, Boulleau n'épargne pas Thierry Henry

ASM : Monaco fait pitié, Boulleau n'épargne pas Thierry Henry

Photo Icon Sport

Depuis le début de la saison, l'AS Monaco fait peine à voir. Ce dimanche soir, le club de la Principauté espérait enchaîner une troisième victoire en quatre matchs de Ligue 1 tout en mettant fin à son mutisme contre les gros. Mais face à un Olympique Lyonnais qui n'a pas eu besoin de forcer son talent, l'ASM a complètement sombré au Groupama Stadium (0-3). Dans ce choc des opposés au classement, l'OL étant troisième alors que Monaco est dix-neuvième, il n'y a finalement pas eu de match. À la rue dans tous les compartiments du jeu, la formation du Rocher a clairement été fantomatique. Ce qui désole Laure Boulleau.

« J'ai un peu de peine pour les Monégasques. Ils n'ont pas montré grand-chose. Là, j'ai ressenti la même chose que contre le PSG pour l'ASM. On a l'impression qu'ils sont totalement dépassés. Le plan de jeu d'Henry interroge aussi. Commencer à 5 défenseurs derrière, prendre un but rapidement avec ce genre de système... Après, ça propose aucune solution. Additionner les défenseurs, ça ne sert à rien, surtout qu'ils ne pouvaient pas se projeter dans un tel plan de jeu. Défensivement, il y a eu de grosses lacunes. Et en plus, offensivement, on n'a rien vu... », a balancé, sur Canal+, la consultante, qui estime donc que Thierry Henry ne pourra pas se cacher éternellement derrière des excuses, comme avec les absences ou la jeunesse de son groupe. À Monaco, le début de carrière du champion du monde 1998 en tant qu'entraîneur est donc en train de tourner au cauchemar...