Vente OM : Quand un Ben Laden se retrouve dans le dossier Ajroudi

Vente OM : Quand un Ben Laden se retrouve dans le dossier Ajroudi

Photo Icon Sport

Le dossier du rachat éventuel de l'Olympique de Marseille donne lieu à des soubresauts. Ce samedi, un nom tristement célèbre s'invite de manière détournée.

Il reste désormais sept jours à Frank McCourt pour répondre à l’ultimatum fixé par Mohamed Ajroudi afin qu’il dise oui ou non à ce que l’homme d’affaires franco-tunisien a présenté comme « sa dernière offre ». Derrière cette proposition financière, se cachent des investisseurs dont le juriste suisse du camp Ajroudi a dit qu’ils étaient top-niveau et qu’ils ne voulaient pas se dévoiler car ils ne veulent pas être directement associés à ce dossier en cas d’échec. Mais ce samedi après-midi, via Twitter, Georges Malbrunot, grand reporter pour Le Figaro, dévoile une info croustillante concernant un des investisseurs qui est dans le camp Mohamed Ajroudi.

« L’homme d'affaires israélien présent dans le tour de table de M. Ajroudi pour acheter l'OM est Haïm Taib, patron du groupe Mitrelli, selon une source au fait des discussions.  Haïm Taib a déjà été en affaire avec le businessman saoudien Mazen al-Sawwaf, proche de la famille Ben Laden. Marié avec la demi-soeur d'Oussama Ben Laden, M. Al-Sawwaf est bien introduit auprès de grands groupes industriels français. D'origine tunisienne, Haim Taib est présent notamment en Angola et en Côte d'Ivoire », a confié Georges Malbrunot, qui ne croit plus du tout en l'intervention de l'Arabie Saoudite dans ce dossier..