OM : Pierre Ménès défonce trois Marseillais

OM : Pierre Ménès défonce trois Marseillais

Icon Sport

Jeudi soir, l’OM a livré une prestation cataclysmique sur la pelouse de Galatasaray en Ligue Europa.

Balayés par les Turcs (4-2), les joueurs de Jorge Sampaoli sont éliminés de l’Europa League et devront maintenant obtenir au moins un point contre le Lokomotiv Moscou lors de l’ultime journée afin de valider leur ticket en Europa Conférence League. La déception est grande pour l’Olympique de Marseille, qui avait enchainé les bonnes prestations sans pour autant parvenir à gagner lors des quatre premières journées, et qui a totalement sombré jeudi soir en Turquie. Sur son blog Pierrot Le Foot, le journaliste Pierre Ménès est revenu sur la déroute des Marseillais. L’occasion pour l’ancien chroniqueur du Canal Football Club de pointer du doigt quelques individualités. Comme dans la presse nationale et locale, Gerson et Boubacar Kamara n’ont pas été épargnés par le consultant, qui a également critiqué Arkadiusz Milik malgré le doublé du Polonais.

Buteur, Milik en prend aussi pour son grade 

« L’OM jouait son avenir européen à Istanbul et a reçu une véritable fessée de la part de Galatasaray, dans une ambiance volcanique et excessive. Plusieurs constatations sur le match marseillais. D’abord, la compo d’équipe assez incompréhensible de Sampaoli avec Gueye aligné milieu gauche, ce qui ne correspond en rien à ses qualités. Ensuite, il est évident que, lorsque Payet n’est pas là, cette équipe n’est pas la même. Ce qui n’est pas un scoop. Enfin, les erreurs défensives, qui ont notamment coûté le premier but stambouliote. Mais bon, il y a trop de choses qui ne vont pas dans cette équipe. Gerson est un fantôme, malgré son doublé Milik n’apporte rien dans le jeu. Mais le plus inquiétant, c’est Kamara, sans doute perturbé par son contrat et qui a perdu un nombre incalculable de ballons. Le petit Dieng a fait de bonnes choses mais il n’en demeure pas moins que le bilan européen de l’OM reste très faible, même si ce groupe était compliqué vu le pédigrée des adversaires » a analysé Pierre Ménès, qui espère maintenant que l’OM fera honneur à son histoire européenne en ne bazardant pas l’Europa Conférence League.