OM : Milik à la Juve, le coup de chance de Longoria

OM : Milik à la Juve, le coup de chance de Longoria

Icon Sport

Chargé de conclure des ventes avant la fin du mercato, Pablo Longoria pourrait enregistrer un départ inattendu. Le président de l’Olympique de Marseille a de nouveau l’opportunité d'envoyer l’attaquant Arkadiusz Milik à la Juventus Turin. Une occasion offerte par le Barcelonais Memphis Depay.

Le message est clair à l’Olympique de Marseille : aucun joueur n’est intransférable. Sous la pression du propriétaire Frank McCourt, Pablo Longoria doit absolument conclure des ventes avant la fermeture du marché des transferts. Le président marseillais aimerait dans l’idéal se débarrasser des indésirables. Mais compte tenu de la situation financière du club phocéen, les plus grandes valeurs marchandes ne seront pas épargnées. C’est notamment le cas du Sénégalais Bamba Dieng, actuellement écarté par l’entraîneur Igor Tudor et poussé vers la sortie, ou d’Arkadiusz Milik qui pourrait rapidement faire ses valises.

En effet, l’attaquant de 28 ans est de nouveau annoncé proche de la Juventus Turin. Cette piste avait été enterrée lorsque la Vieille Dame a jeté son dévolu sur Memphis Depay. Rien d’étonnant puisque le FC Barcelone accepte de libérer le Néerlandais de son contrat. Mais en tant que joueur libre, l’ancien buteur de l’Olympique Lyonnais réclame un salaire confortable. C’est pourquoi la Juventus Turin, juste avant de conclure le deal, a mis l’opération en attente. D’après Tuttosport, les Bianconeri réfléchissent désormais à la possibilité de recruter Arkadiusz Milik, nettement moins cher en salaire.

Milik prêté avec option d'achat ?

A noter que le média transalpin évoque aussi la piste menant à l’international autrichien Marko Arnautovic (Bologne). Une simple alternative si l’on en croit le Corriere dello Sport, qui annonce des discussions concrètes entre la Juve et l’Olympique de Marseille au sujet d’un prêt payant (2 M€) d’Arkadiusz Milik, avec une option d’achat de 8 M€. Malheureusement pour le coach Igor Tudor qui souhaite le conserver, le Polonais vit peut-être ses derniers jours dans la cité phocéenne.