OM : Lirola veut rester, un message violent à la Fiorentina

OM : Lirola veut rester, un message violent à la Fiorentina

Icon Sport

Prêté avec option d'achat par la Fiorentina à l'Olympique de Marseille, Pol Lirola veut désormais s'inscrire dans la durée à l'OM. Et le latéral droit le fait clairement savoir au club italien.

Pablo Longoria n’a pas réussi que des bonnes pioches au mercato pour l’Olympique de Marseille, mais le président du club phocéen a tout de même déniché quelques joueurs qui ont permis de rehausser les ambitions sportives de l’OM. Et parmi eux, il y a évidemment Pol Lirola, le défenseur espagnol de 23 ans qui naviguait en Italie avant de s’installer à la Fiorentina où il a encore 3 ans de contrat. Prêté le 12 janvier dernier, lors du mercato d’hiver, à Marseille, Pol Lirola a trouvé sa place au sein de la formation de Jorge Sampaoli, et l’entraîneur argentin a rapidement fait savoir à Pablo Longoria qu’il souhaitait que Marseille lève l’option d’achat de 12 millions d’euros mise dans ce prêt par la Viola. Une coquette somme que les dirigeants provençaux veulent négocier à la baisse, ce qui n’est pas si simple. Du côté de la Fiorentina, qui termine la saison dans le ventre mou de la Serie A, on se préparer à un changement d’entraîneur, et rien ne dit que le nouveau technicien du club où évolue Franck Ribéry voudra laisser partir Pol Lirola.

Cependant, du côté du défenseur espagnol, on ne le masque pas, la seule option envisagée est de rester à l’Olympique de Marseille. Pour Lirola, tout est clair et un retour en Italie n’est pas du tout envisageable. Interrogé par La Provence, le père du joueur de 23 ans ne masque pas les intentions de ce dernier. « Pol ne pense qu’à une chose, que les clubs s’entendent sur le transfert et qu’il puisse continuer à l’Olympique de Marseille. Il a d’autres options, mais il ne veut entendre parler que de l’OM, il ne veut pas revenir à la Fiorentina », prévient Miquel Lirola. Des propos qui vont évidemment avoir de l’écho du côté de Florence où on peut toujours s’appuyer sur les trois ans de contrat qu’il reste à Pol Lirola pour lui rappeler que c’est le club qui a la main et pas lui.