OM : Harit va retrouver le sourire contre l'OL

OM : Harit va retrouver le sourire contre l'OL

Malgré la période difficile pour l’Olympique de Marseille, Amine Harit aura une bonne nouvelle à fêter ce week-end. A l’occasion du choc face à l’Olympique Lyonnais dimanche soir, le milieu offensif devrait activer l’option d’achat de son prêt pour être définitivement transféré au club phocéen.

Pour Amine Harit, c’était l’Olympique de Marseille et rien d’autre cet été. Le milieu offensif sous contrat avec Schalke 04 avait rejeté plusieurs propositions pour attendre celle de Pablo Longoria. Le président marseillais, focalisé sur d’autres priorités et contraint par des limites financières, avait fini par le recontacter en toute fin de mercato, pour le plus grand bonheur de l’international marocain cette fois prêté avec une option d’achat quasi automatique.

La condition de l'option d'achat

En effet, le quotidien Bild nous apprenait qu’Amine Harit serait définitivement transféré à l’Olympique de Marseille à partir de 15 matchs disputés cette saison. D’où la confiance affichée par le principal intéressé en septembre dernier. « L’option d’achat est là, on verra à la fin de saison, je pense qu’elle va être levée, annonçait Amine Harit en conférence de presse avec le sourire. Ce sera à moi de faire mes performances. J’avais très envie de revenir à Marseille. Je suis là et j’espère que ce sera pour de très nombreuses années. »

Deux mois plus tard, le voici tout proche de son objectif. L’ancien joueur du FC Nantes totalise déjà 14 matchs toutes compétitions confondues. Autrement dit, une simple apparition contre l’Olympique Lyonnais dimanche soir lui permettra d’acter son transfert définitif estimé à cinq millions d’euros. Ce ne sera pas vraiment une surprise étant donné le contenu de l’option d’achat. Mais le Marseillais pourra tout de même savourer la bonne nouvelle dans cette période compliquée. L’Olympique de Marseille reste sur cinq matchs sans victoire, dont la défaite contre Tottenham (1-2) où Amine Harit ne s’est pas replié sur le contre fatal.