OM : Coutinho le fait rêver, Sampaoli insiste

OM : Coutinho le fait rêver, Sampaoli insiste

Icon Sport

C’est le serpent de mer du mercato estival à Marseille, la rumeur Philippe Coutinho ne cesse de faire du bruit.

Trop souvent blessé la saison dernière, Philippe Coutinho ne sera pas retenu par le FC Barcelone, qui doit impérativement réduire sa masse salariale cet été. Selon plusieurs sources en Italie et en Espagne, l’Olympique de Marseille est intéressé par le recrutement de l’international brésilien. Une piste qui semble toutefois difficile à croire plausible pour Marseille au vu des émoluments colossaux de l’ancienne star de Liverpool. Interrogé par Le Phocéen, l’informateur italien Rudy Galetti a confirmé une nouvelle fois l’intérêt de l’OM et plus précisément de son entraîneur Jorge Sampaoli à l’égard de Philippe Coutinho.

« Il est certain que le Barça va tout faire pour s'en séparer cet été, et ils cherchent des solutions afin de réduire leur masse salariale. Coutinho, ils sont prêts à le laisser partir pour 20 ME, que ce soit en transfert sec ou par une option d'achat. De son côté, Coutinho est prêt à accepter une grosse réduction de salaire juste pour jouer. Son souhait numéro un serait de retrouver la Premier League, mais pour l'instant, les gros clubs ne se sont pas signalés, hormis une approche de Leicester » croit savoir l’informateur transalpin avant de conclure.

Une offre de transfert de 10 ME ?

« En fin de semaine dernière, il y avait toujours des pourparlers entre les représentants du joueur et l'OM. On évoquait différents scénarios, comme Puma qui pourrait participer au deal en prenant en charge une partie des frais via les droits à l'image. Ce qui est sûr, c'est que Sampaoli le veut et insiste pour étudier la faisabilité de l'opération ». En parallèle, la version espagnole de Goal avance que l’OM discute avec le Barça et proposerait 10 ME pour acheter Philippe Coutinho tandis que la radio catalane Esport3 parle d’une offre de 6 ME de salaire annuel pour le joueur en Provence. Des bruits qui peinent à trouver une confirmation crédible dans un média français pour le moment…