OM : Bamba Dieng c'est Jean-Pierre Papin !

OM : Bamba Dieng c'est Jean-Pierre Papin !

Icon Sport

Personne ne l’attendait titulaire, Bamba Dieng a finalement été le héros du match de l’OM à Strasbourg avec un ciseau magnifique.

Au cœur d’un match maîtrisé par l’Olympique de Marseille mais très pauvre en occasion, Bamba Dieng a illuminé la Meinau avec un but rare. Sur un centre de Luis Henrique, l’international sénégalais a réalisé à merveille un geste pourtant très délicat, un ciseau en pleine extension qui lui a permis de catapulter le ballon au fond des filets du Racing. Très maladroit contre le Lokomotiv Moscou jeudi en Ligue Europa et toujours pas précis en début de match contre Strasbourg, Bamba Dieng a cette fois gommé tous ses problèmes d’efficacité en marquant l’un des buts de l’année. De quoi enthousiasmer le quotidien régional La Provence.

« Attaquant de l’OM le plus dangereux, il a déverrouillé le match d’une volée digne de Jean-Pierre Papin (…) Dieng est trop jeune pour avoir vu les Papinades et s’en inspirer. Peut-être en a-t-il entendu parler, lui qui aime ces acrobaties comme il l’avait fait pour sa première titularisation en Ligue 1, la saison passée contre Nice au Vélodrome. Dimanche, il a signé un geste que Jean-Pierre Papin lui-même n’aurait pas renié (…) Avant cela, « Bambagoal », devenu « Bambadaboum » avait été l’Olympien le plus dangereux. Le seul même avant le second coup de poignard de Caleta-Car » apprécie La Provence, qui a par ailleurs surnommé l’attaquant sénégalais de l’OM « Samba » Dieng.

Sampaoli attend plus d'efficacité de la part de Dieng

Après la victoire précieuse de l’Olympique de Marseille contre Strasbourg, l’entraîneur phocéen Jorge Sampaoli a en tout cas apprécié le but savoureux inscrit par Bamba Dieng. Même s’il estime que le Sénégalais peut encore s’améliorer sur un bon nombre de domaines. « Le changement, c’est lui-même qui l’a demandé, à un moment où on voulait plutôt changer Luis Henrique. Payet nous a dit que Dieng avait des courbatures, que ça tirait un petit peu. C’est pour ça qu’on l’a sorti, tout simplement. Je pense qu’il a fait un très bon match, il a eu deux occasions franches de marquer et je crois qu’il en a eu cinq dangereuses. C’est vraiment un joueur à qui on fait confiance, un joueur rapide, très difficile à prendre au marquage. Il a une très bonne frappe, même s’il faut qu’il travaille pour l’améliorer. Mais il se crée des occasions tout seul » a reconnu Jorge Sampaoli, conscient qu’il possède avec Bamba Dieng un joueur encore un peu brouillon dans le dernier geste, mais dont la fougue et la vitesse peuvent grandement servir à l’OM cette saison.