Le Vélodrome, « un handicap » pour l’OM balance Ménès

Le Vélodrome, « un handicap » pour l’OM balance Ménès

Photo Icon Sport

C’était l’un des grands évènements de ce début de saison, comme ce sera le cas dans un peu plus d’un an à Lyon par exemple. L’OM de Marcelo Bielsa allait disputer son premier match dans son Vélodrome rénové, que les joueurs olympiens voyaient déjà comme une nouvelle forteresse. Mais Montpellier s’y est imposé 0-2 sans trembler, et outre l’aspect sportif pur déjà très décevant, Pierre Ménès a déjà constaté d’énorme dysfonctionnements dans la nouvelle enceinte olympien. En espérant pour les Marseillais que cela ne soit que provisoire. Mais pour le consultant de Canal+, cela fait déjà très mauvais genre, à l’image de cette pelouse toujours aussi catastrophique malgré les promesses des derniers mois. 

« En revanche, à Marseille, rien ne va. À commencer par le stade, pourtant tout neuf. S'il est très beau, il semblerait qu'il y ait entre 5000 et 8000 places qui ne servent à rien, tout simplement parce qu'on ne voit rien. Il y a aussi un escalier inaccessible au public. De grosses malfaçons incroyables au vu des sommes engagées pour la réfection de l'enceinte et du handicap causé la saison dernière. En parlant de handicap, que dire de la pelouse du Vélodrome ? Le nouveau gazon hybride devait faire des miracles et voilà qu'il s'arrache parfois sur un demi-mètre carré. C'est totalement anormal et incompréhensible », a constaté Pierre Ménès, pour qui cette première à domicile de l’OM a été ratée à tous les niveaux.