L1 : Bordeaux veut imiter l'OM très très vite

L1 : Bordeaux veut imiter l'OM très très vite

Photo Icon Sport

Après les changements intervenus au sein des Girondins de Bordeaux, Frédéric Longuépée avoue que le club souhaite gérer le Matmut Atlantique comme l'OM le fait au Vélodrome.

Si la mairie de Bordeaux n’a rien eu à dire concernant le départ de General American Capital Partners et la prise de pouvoir totale de King Street, ce qui s’est concrétisé par la nomination de Frédéric Longuépée au poste de président, les élus girondins veulent désormais avoir confirmation que le loyer du Matmut Atlantique, 3,8ME par saison, sera réglé rubis sur l’ongle. Car les investisseurs avaient signé un contrat garantissant aux collectivités locales qu’elles empocheraient cette somme jusqu’en 2045. Dans L’Equipe, le nouveau patron des Girondins de Bordeaux admet que du côté du club au scapulaire on voudrait faire comme l’OM avec le Vélodrome, à savoir pouvoir gérer le stade sans en être le propriétaire définitif.

Bordeaux doit s'inspirer de Marseille 

« On discute de cette éventualité avec Stade Bordeaux Atlantique avec qui l’on entretient des relations professionnelles et cordiales. Quand on cherche à faire grandir un club, ça passe aussi par le lieu où se produit l’équipe (…) Cela serait bien que l’on fasse de ce stade – qui est l’un des plus modernes et des plus beaux architecturalement – la maison des Girondins, en lui donnant l’âme que ce club mérite », explique Frédéric Longuépée, convaincu qu’un accord peut être trouver avec SBA, l’exploitant actuel du stade. Si cela s’est fait à Marseille, pourquoi cela serait impossible à Bordeaux, c'est évidemment ce que pense le président des Girondins.