FCGB : Un cadeau pour Giroud, c’est toujours Noël à Bordeaux

FCGB : Un cadeau pour Giroud, c’est toujours Noël à Bordeaux

Photo Icon Sport

Contrairement à ce que l’on pouvait penser, Bordeaux possède quelques moyens pour recruter cet hiver. Mais pas suffisamment pour convaincre l’attaquant français Olivier Giroud.

Paulo Sousa avait raison d’espérer. Alors que l’on annonçait un mercato dangereux pour les Girondins, avec très peu de moyens et surtout de possibles ventes de joueurs importants, l’entraîneur de Bordeaux devrait rapidement accueillir sa première recrue. Il s’agira du futur ex-Rémois Rémi Oudin qui fait l’objet d’un accord pour un prêt avec option d’achat. A croire que l’actionnaire King Street est prêt à faire des efforts malgré sa volonté de combler le déficit estimé à 20 M€.

Du coup, le coach portugais se dit sans doute qu’après l’ailier, l’attaquant de pointe réclamé pourrait lui aussi débarquer. Rappelons que le technicien attend la signature d’un buteur costaud et expérimenté, soit un profil à la Olivier Giroud. C’est pourquoi le club aquitain refuse d’abandonner la piste du Français. Sur les plans financier et sportif, Bordeaux semble pourtant hors course sachant que l’Inter Milan et l’Olympique Lyonnais sont cités parmi les formations intéressées.

Bordeaux attend un revirement

Mais selon nos confrères de 20 Minutes, un proche du dossier estime la venue de Giroud « impossible aujourd’hui, à l’instant T », mais pas forcément dans les prochaines semaines. En effet, les Girondins ne peuvent pas payer l’intégralité du salaire de l’international tricolore. Autrement dit, il faudrait que le joueur accepte de revoir ses prétentions à la baisse, ou que les Blues soient disposés à le prêter à quelques mois de la fin de son contrat. A priori, Bordeaux ferait mieux de passer autre chose…