FCGB : La Corée du Sud prive Bordeaux de son attaquant jusqu’en 2020

FCGB : La Corée du Sud prive Bordeaux de son attaquant jusqu’en 2020

Photo Icon Sport

Contraint d’effectuer un service civique en Corée du Sud, Ui-Jo Hwang va quitter les Girondins pour trois semaines. Un coup dur pour l’entraîneur Paulo Sousa.

Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour Bordeaux. En plus des tensions entre les supporters et le président Frédéric Longuépée, et de l’incertitude sur les plans de l’actionnaire majoritaire King Street, les Girondins vont perdre un joueur important jusqu’à la fin de l’année. Pas de blessure, ni de suspension, ni de mise à l’écart… En tant que Sud-Coréen, Ui-Jo Hwang doit simplement rejoindre son pays natal à partir de la semaine prochaine pour effectuer un service civique.

« L’attaquant bordelais Ui-Jo Hwang se rendra en Corée du Sud après le match contre Strasbourg pour effectuer une mission de service civique pour une durée de trois semaines, a annoncé le club aquitain sur son site officiel. S’il est exempté du service militaire grâce à sa victoire aux Jeux Asiatiques l’été dernier, il doit tout de même répondre aux obligations de l’administration coréenne. »

Toujours pas de trêve pour Hwang

L’attaquant recruté cet été manquera donc le huitième de Coupe de la Ligue à Brest, le déplacement à Rennes en Ligue 1, le 32e de Coupe de France contre Le Mans et peut-être plus si nécessaire. En effet, l’ancien joueur du Gamba Osaka avait rejoint Bordeaux pendant le mercato estival sans prendre de vacances, d’où l’état de fatigue constaté par le coach Paulo Sousa ces dernières semaines. De nouveau privé de trêve, Hwang pourrait bénéficier de quelques jours de repos à son retour.