Bordeaux : Le mercato bloqué, Poyet menace de claquer la porte

Bordeaux : Le mercato bloqué, Poyet menace de claquer la porte

Photo Icon Sport

Toujours en contact avec le fonds d’investissement américain GACP, la chaîne M6 pourrait vendre les Girondins de Bordeaux cet été.

Le club aquitain se retrouve donc dans une situation inconfortable en plein marché des transferts. Ce qui semble ralentir le mercato des Marine et Blanc. A l’approche du deuxième tour préliminaire de l’Europa League le 26 juillet, ce n’est pas du tout une bonne nouvelle. L’entraîneur Gustavo Poyet l’a bien compris et ne s’est pas gêné pour critiquer ses dirigeants.

« Je ne suis pas content, j'attendais quelque chose de différent, a lâché l’Uruguayen à l’AFP. Je comprends que la situation est unique, incomparable, difficile. C'est ça le problème, on ne peut pas se projeter au niveau de l'équipe, de la préparation. Pour le propriétaire actuel, c'est difficile parce que peut-être qu'il va partir, là, je ne sais pas quand. Et le nouveau propriétaire, lui, ne peut encore rien faire. Mais à la fin, c'est moi. En septembre ou en octobre prochain, tout le monde aura oublié mais moi je m'en souviendrai très bien. »

« On prend un risque... »

« Le plus important pour un club de football, ça se passe l'été. Si tu fais les choses bien pendant l'été, c'est plus facile. Et nous, on n'a rien fait, a regretté le technicien. Vous savez, je n'aime pas les excuses mais là tout le monde me donne la possibilité d'avoir beaucoup d'excuses le 26 juillet. On prend un risque, là. Avec ce que l'on a fait avant, ce n'est pas la situation qu'on espérait trouver après l'été. Tous les efforts que l'on a faits l'année dernière, il ne faut pas les tuer en deux matchs. »

La menace de Poyet

« Je sais qu'avec la Coupe du monde il n'y a pas eu beaucoup de mouvements dans les autres clubs, mais avec tout mon respect, je m'en fous car nous on commence avant tout le monde. Le reste ne commence pas le 26 juillet, a rappelé Poyet, qui a laissé entendre qu’il pourrait partir si la situation n’évoluait pas. On va voir. Je ne veux pas le dire là maintenant pour ne pas mettre de pression, mais ça compte, beaucoup. » Un peu de patience, Bordeaux négocierait le transfert de l’attaquant néerlandais Luuk De Jong.