Olivier Giroud mange avec Karim Benzema, tout va bien !

Olivier Giroud mange avec Karim Benzema, tout va bien !

Icon Sport

Souvent opposés par leurs supporters respectifs, Olivier Giroud et Karim Benzema n'ont pas cohabité longtemps en équipe de France puisque l'attaquant de Milan semble au placard. 

Après l’Euro très médiocre de l’équipe de France, qui s’est terminé par le fracas d’une élimination contre la Suisse, la principale victime a été Olivier Giroud, qui a subitement disparu de la liste de Didier Deschamps. Alors que le buteur était convoqué malgré son statut de remplaçant à Chelsea, il a été placardisé malgré sa signature à l’AC Milan. De quoi étonner, d’autant qu’au même moment Karim Benzema a lui fait un retour totalement improbable chez les Bleus. De quoi mettre de l’huile sur le feu entre les supporters des deux attaquants, jamais avares de critiques lorsqu’il s’agit de croiser le fer sur les réseaux sociaux. Pour de nombreux fans de Giroud, ce dernier paie le fait que Benzema et Mbappé aient affiché une excellente relation, tandis que les supporters de Benzema estiment, eux, qu’il n’y a même pas de débat à avoir sur la situation actuelle, et que c’est l’absence du joueur du Real Madrid pendant plusieurs années qui est scandaleuse.

Benzema et Giroud à table, pas de polémique chez les Bleus

Ce samedi, revenant sur sa relation avec Karim Benzema en équipe de France, et sur les effets de ce come-back de KB9, Olivier Giroud répète qu’effectivement lorsque l’ancien Lyonnais a fait son retour, cela a perturbé le jeu des Bleus. Mais le joueur de l’AC Milan dément totalement une embrouille avec Benzema et fait même une petite confidence sur leur relation pendant l’Euro. « Ce rappel a créé un déséquilibre tactique au niveau de l'équipe et dans notre façon de jouer. Je le dis avec franchise, et sans rien contre Karim. Il s'est passé beaucoup de choses malgré lui. On l'a bien remarqué sur certains matches. L'équipe de France a pu pallier ce problème d'adaptation tactique bien après. On l'a surtout constaté avec la Ligue des nations. Mais il a fallu du temps. Malgré lui, Karim a bouleversé rapidement notre façon de jouer qui était bien établie avec certains profils offensifs depuis cinq ans. La mayonnaise ne pouvait pas prendre du jour au lendemain surtout avant une compétition comme l'Euro. Il y a des affinités et des repères tactiques à trouver. On n'a pas le même profil non plus. Humainement ? Il n'y a jamais eu de problèmes. Karim a aussi changé, mûri et bien évolué. Tout s'est bien passé sur la compétition. On mangeait d'ailleurs tous les jours à la même table », précise Olivier Giroud, qui ne va pas jusqu'à préciser le menu.