Le Graët : Des témoins murés dans le silence ?

Le Graët : Des témoins murés dans le silence ?

Icon Sport

Le comité exécutif va se réunir ce jeudi pour statuer sur la situation de Noël Le Graët, qui fait désormais l'objet d'une enquête judiciaire. Mais Daniel Riolo vient apporter une précision de taille en vue d'éventuelles futures révélations. 

Le cadre du dérapage verbal sur l’avenir de Zinedine Zidane a largement été dépassé en ce qui concerne la situation de Noël Le Graët. Si sa sortie sur l’icône tricolore a provoqué une levée de boucliers symbolisée par le recadrage immédiat de Kylian Mbappé, c’est surtout l’enquête du ministère des sports sur le fonctionnement de la 3F et le comportement de son président qui occupe désormais les esprits. Un signalement a été fait à la justice, qui s’est saisie de l’affaire pour lancer une enquête pour « harcèlement moral » et « harcèlement sexuel ». Une procédure qui se base notamment sur le témoignage, en privé et en public, de Sonia Souid, agente de joueurs qui accuse Noël Le Graët de lui avoir fait des avances à caractère sexuelles lors de ses collaboration avec la FFF. 

La justice peut faire délier les langues

Daniel Riolo, qui suit de près cette affaire, avait affirmé il y a quelques temps que d’autres témoignages allaient suivre pour donner encore plus de poids à cette enquête. Désormais, à l’heure où le comité exécutif va de nouveau se réunir ce jeudi pour statuer sur le cas de son président qui n’est actuellement plus en exercice, le consultant de RMC n’est plus certain que les langues de victimes présumées vont se délier. « Ils se dit qu’il va y avoir des nouveaux témoignages, je n’en suis pas sûr. Je sais qui sont les personnes qui pourraient parler et à moins qu’elles ne changent d’avis, jusqu’à la semaine dernière ce n’était pas le cas. Après quand la justice s’en mêle on peut changer d’avis », a livré Daniel Riolo, persuadé qu’il y a toujours une certaine omerta au sein de la FFF sur le sujet sensible du comportement de son principal dirigeant.