EdF : Veretout, un scandale qui l'écoeure

EdF : Veretout, un scandale qui l'écoeure

Icon Sport

La présence de Jordan Veretout dans le groupe de l'équipe de France pour le Mondial a déclenché une polémique, puisque le joueur de l'OM a confié ses intérêts à une agence qui fait également travailler l'intendant des Bleus.

L’équipe de France est désormais installée au Qatar et prépare son premier match du Mondial, ce sera mardi face à l’Australie. Si les regards sont tournés vers Karim Benzema ou Raphaël Varane, Jordan Veretout est désormais un peu plus tranquille. Car lorsque le nom du joueur de l’Olympique de Marseille a été annoncé par Didier Deschamps dans son groupe de 26 joueurs appelés à disputer la Coupe du Monde au Qatar, la polémique a éclaté. Pourquoi ? Car certains ont mis en relation la présence dans le staff de Didier Deschamps de Bachir Nehar, intendant des Bleus et proche du sélectionneur, et la venue de Jordan Veretout. Les deux hommes ont un point commun, et non des moindres. En effet, en dehors de son rôle avec l’équipe de France, Bachir Nehar travaille avec VV Consulting, la société de Vadim Vasilyev, qui gère désormais les intérêts de Jordan Veretout. Il n’en fallait pas plus pour suggérer que ce dernier avait eu droit à un traitement de faveur.

Veretout n'a pas été poussé en équipe de France pour le Mondial

Les insinuations se sont multipliées, même si Didier Deschamps n’est pas du genre à se laisser dicter des choix, et forcément cela est arrivé aux oreilles de l’intendant de l’équipe de France. Et à 72 heures de l’entrée en lice des Bleus dans ce Mondial 2022, Bachir Nehar a décidé de mettre un point final à toute cette histoire assez désagréable pour lui et pour Jordan Veretout. « Jordan était déjà en équipe de France quand je n'étais pas impliqué avec lui. Cette polémique est insultante pour Didier. Je suis scandalisé. Il a été appelé grâce à ses performances ces derniers mois. Et si Pogba et Kanté avaient été aptes, il n'y serait peut-être pas. J'ai de très bonnes relations avec la nouvelle génération d'agents qui ont des jeunes chez les Bleus. Jamais un joueur à eux ne pourra dire: « Bachir me harcèle ». Jamais je n'ai fait le premier pas pour récupérer un joueur de l’équipe de France », a clairement fait savoir, dans L’Equipe, l’intendant des Bleus qui devrait quitter ses fonctions en équipe de France après le Mondial 2022 au Qatar, même si Didier Deschamps reste à son poste.