EdF : On tombe sur Pavard, et Rabiot alors ?

EdF : On tombe sur Pavard, et Rabiot alors ?

Icon Sport

Depuis le match nul de la France contre la Hongrie (1-1), Benjamin Pavard est la cible des critiques et pourrait débuter sur le banc face au Portugal.

En effet, il y a des chances pour que Jules Koundé soit préféré au défenseur du Bayern Munich mercredi soir. Un choix qui fait réagir, Benjamin Pavard endossant doucement mais surement le costume de la tête de Turc auprès des supporters français. Une véritable injustice selon René Girard. Interrogé par Eurosport, le champion de France avec Montpellier estime que Benjamin Pavard ne mérite pas un tel traitement. En partie car un autre joueur des Bleus est plus décevant que lui, à savoir Adrien Rabiot, dont la place dans le onze de départ pour France-Portugal est également menacée.

« C'est difficile de comprendre pourquoi il est une tête de Turc. Il est irréprochable. C'est bizarre qu'on le cible. Rabiot aussi a été moins bien par exemple. J'ai été le premier à dire que Benjamin a été moins bien samedi mais je suis dans le foot depuis plus de 40 ans, je peux vous dire qu'il est fiable » juge René Girard, bien placé pour parler de Benjamin Pavard car c’est lui qui a lancé le défenseur droit de l’Equipe de France chez les pros du côté de Lille. Consultant de la Bundesliga pour BeInSports, Patrick Guillou voit tous les matchs de Benjamin Pavard. Il ne comprend pas non plus les critiques dont fait l’objet l’ex-défenseur du LOSC. « On ne lui pardonne rien. Cette contre-performance est un prétexte pour donner raison à ceux qui lui marchent sur la tête depuis des années. Il n'a pas la carte ni son rond de serviette à la table des Bleus selon certains spécialistes autoproclamés. Il a le droit de passer à côté sans qu'on jette tout à la poubelle ». Le message est passé, à la vielle du choc entre la France et le Portugal.