EdF : Les Bleus pris de vitesse par la « fachosphère » ?

EdF : Les Bleus pris de vitesse par la « fachosphère » ?

Photo DR

La diffusion d'une vidéo des footballeurs de l'équipe de France en soutien à l'éducation nationale a échappé à la Fédération Française de Football, laquelle a été mise sous pression par le ministre.

Samedi, à deux jours de la rentrée scolaire après les vacances de la Toussaint, le Ministre de l’Education Nationale a mis en ligne, via les réseaux sociaux, une vidéo réunissant neuf joueurs de l’équipe de France de football, lesquels apportaient leur soutien aux professeurs et plus globalement aux valeurs de l’école. Cette vidéo était évidemment une des réponses à l’assassinat deux semaines avant de Samuel Paty, professeur d’histoire-géo, par un terroriste islamiste. A la base, la FFF avait été sollicitée pour une vidéo qui devait être diffusée lundi uniquement dans les écoles lors de l’hommage rendu à l’enseignant. Mais, selon L’Equipe, satisfait de la vidéo des Bleus, et avec l’accord de l’Elysée, Jean-Michel Blanquer a diffusé cet appel via le compte Twitter de son ministère sans même que la Fédération soit prévenue.

Mais, durant le week-end, une polémique a enflé toujours via les réseaux sociaux, concernant les joueurs choisis pour participer à cette séquence sur fond de remarques racistes. Alors, du côté de la Fédération Française de Football, on a décidé de vite intervenir afin de prendre de vitesse ceux qui tentaient d’exploiter de manière abusive cette vidéo. « La Fédération a été prise de court par la stratégie politique. Pour rattraper le coup, dribbler une « facho-sphère » qui commence à souligner l'absence de joueurs de couleur malgré les présences de Nzonzi, Tolisso et Varane aux origines africaines ou antillaises, la FFF - pressée aussi par le Ministère - met à disposition de tous ces internationaux le message « Soyons Unis » en incitant ses joueurs à le diffuser sur leurs différents comptes dès lundi matin, et si possible avant la minute de silence en mémoire de Samuel Paty », explique le quotidien sportif. Et effectivement, de nombreux joueurs des Bleus, à commencer par Kylian Mbappé qui a ouvert le bal, ont diffusé le message écrit.