EdF : Le forcing a payé, Macron a fait dévier les Bleus

EdF : Le forcing a payé, Macron a fait dévier les Bleus

Lundi soir, à leur retour en France, les Bleus de Didier Deschamps ont été acclamés par 50.000 personnes place de la Concorde à Paris.

Malgré la défaite en finale contre l’Argentine aux tirs au but, l’Equipe de France a fait la fierté de tout un pays. Le Mondial au Qatar restera comme une réussite, malgré l’échec sur la dernière marche. Et les supporters de l’Equipe de France voulaient remercier leurs héros malheureux, lundi soir à leur retour sur le territoire national. Place de la Concorde, 50.000 supporters des Bleus sont venus acclamés les coéquipiers de Kylian Mbappé dans une ambiance festive, malgré la défaite en finale contre l’Argentine. Plus tôt dans la journée, Noël Le Graët affirmait pourtant que les joueurs allaient rentrer chez eux dès l’atterrissage de leur avion et qu’il n’y aurait pas de communion avec le public. Que s’est-il passé alors pour que de ce discours du président de la FFF, on passe à une énorme célébration devant plus de 50.000 spectateurs à la place de la Concorde de Paris ?

Les Bleus à la Concorde sur ordre de Macron ?

Selon les informations de L’Equipe, un homme a joué de toute son influence en interne afin que ce rassemblement à la Concorde ait lieu, et que les joueurs de l’Equipe de France saluent leurs supporters. Il s’agit d’Emmanuel Macron, déjà très présent lors de la finale contre l’Argentine, notamment après le match où le président de la République a longuement, un peu trop peut-être, consolé Kylian Mbappé après la défaite de la France aux tirs au but. Selon le quotidien national, Emmanuel Macron s’est entretenu avec le staff des Bleus, des membres de la Fédération française de Football ainsi que certains cadres du vestiaire. Devant l’insistance du président de la République, pour qui il était important que les joueurs aient un moment privilégié avec le public, le rendez-vous place de la Concorde sur les coups de 20h30 a été officialisé. Et les joueurs ne doivent pas le regretter, eux qui ont été accueillis comme de véritables héros par les supporters. Il faut dire que, malgré quelques railleries, arriver en finale de Coupe du monde n'est pas rien, même avec une défaite au bout.